SEYCHELLES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Seychelles : carte physique

Seychelles : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Seychelles : drapeau

Seychelles : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau

Île de la Digue (Seychelles)

Île de la Digue (Seychelles)
Crédits : Manfred Mehlig, Getty Images

photographie

Archipel des Seychelles : palmiers

Archipel des Seychelles : palmiers
Crédits : Michele Falzone/ Getty Images

photographie


Nom officielRépublique des Seychelles (SC)
Chef de l'État et du gouvernementDanny Faure (depuis le 16 octobre 2016)
CapitaleVictoria
Langues officiellesaucune 1
Note : L'anglais, le créole et le français sont langues nationales selon la Constitution
Unité monétaireroupie des Seychelles (SCR)
Population97 000 (estim. 2018)
Superficie (km2)452

Histoire

De la découverte à la décolonisation

Il est probable que des navigateurs arabes ont visité ces îles au cours du haut Moyen Âge. Historiquement parlant, ce sont les marins portugais qui en font la découverte. On sait que Vasco de Gama a fait escale aux Amirantes en 1502 lors de son second voyage vers les Indes et que, dès 1505, les cartes maritimes mentionnent l'existence de quelques îles de la région. C'est toutefois en 1609 que la première exploration proprement dite est tentée par le capitaine anglais Alex Sharpeigh de la East India Company, qui visite les îles du groupe de Mahé. Mais il faut attendre cent cinquante ans pour que s'effectue une reconnaissance plus systématique : elle est l'œuvre en 1742 du Français Lazare Picault, mandaté par le vicomte Mahé de la Bourdonnais (d'où le nom de Mahé donné à l'île principale). Cette expédition n'a pas de suite immédiate. La rivalité franco-anglaise pour la maîtrise de l'océan Indien conduit, douze ans plus tard, les autorités françaises à décider officiellement l'annexion, concrétisée par l'installation, le 1er novembre 1756, de la « pierre de possession ». Mahé et les sept îles environnantes sont désormais sous juridiction française en vertu de la priorité de la découverte qui, à l'époque, était en droit international un titre d'acquisition valable pour les terres inhabitées et donc sans maître, qualifiées de res nullius. Cette prise de possession est plus théorique qu'effective puisqu'un très modeste peuplement ne commencera que quinze ans plus tard. C'est le début des quarante années de colonisation française.

La période coloniale française

La première installation humaine a lieu en 1770 sur la petite île de Sainte-Anne qui fait face à Mahé, et, deux ans plus tard, une garnison française de quinze hommes placés sous la direction du lieutenant Romainville prend pied à Mahé. Au total, ce sont quelques familles de colons français venus avec leurs esclaves de l'île de France (future île Maurice), encouragés par les administrateurs de cette colonie, Dumas et Poivre, qu [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 9 pages


Écrit par :

  • : professeur agrégé à l'université d'Aix-Marseille-III, ancien doyen de la faculté de droit et des sciences économiques de l'université de Madagascar

Classification


Autres références

«  SEYCHELLES  » est également traité dans :

INDIEN HISTOIRE DE L'OCÉAN

  • Écrit par 
  • André BOURDE, 
  • Jean-Louis MIÈGE
  •  • 14 249 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « La quête des Portugais pour contourner la barrière musulmane (XVe-XVIe s.) »  : […] Au début du xv e  siècle, Venise l'emporta définitivement sur Gênes, mais elle fut frustrée dans la reprise de ses relations orientales par la prise de Constantinople, la conquête de la Syrie et de l'Égypte par les Turcs. Les efforts des Vénitiens pour se survivre et se « reconvertir » du point de vue commercial les empêchèrent de se consacrer comme il aurait fallu aux problèmes de l'océan orient […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-de-l-ocean-indien/#i_28936

INDIEN OCÉAN

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre PINOT
  • , Universalis
  •  • 6 085 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Géophysique »  : […] Dès 1888, E.  Suess notait la ressemblance géologique entre les terres qui bordent l'océan Indien et l'Atlantique Sud, et supposait qu'elles avaient été autrefois réunies en un continent unique, le Gondwana. Depuis lors, la théorie de la dérive des continents, due à A. Wegener, a permis de comprendre comment se continent, encore cohérent à la fin du Paléozoïque, a pu se rompre en éléments aujourd […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ocean-indien/#i_28936

TOURISME

  • Écrit par 
  • Gabriel WACKERMANN
  •  • 27 066 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les pays en voie de développement »  : […] L'Europe méditerranéenne a tracé la voie aux pays en développement : ses rivages appauvris ont servi en premier lieu à l'éclosion du tourisme international. Au cours d'une seconde étape, ce fut le tour des autres littoraux de cette mer subtropicale. Outre les régions peu développées du bassin méditerranéen, l'emprise du tourisme international s'étend surtout à l'Amérique centrale, au Sud-Est asiat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tourisme/#i_28936

VICTORIA, Seychelles

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 156 mots

Capitale de la république des Seychelles, située sur la côte nord-est de l'île de Mahé, la plus grande de l'archipel, Victoria est la seule ville du pays et le seul vrai port des Seychelles. À la rade intérieure réservée aux petites embarcations s'ajoute un port en eaux profondes. Environ un tiers des habitants de Mahé vivent à Victoria, dont la population était estimée à 25 500 habitants en 200 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/victoria-seychelles/#i_28936

Voir aussi

Pour citer l’article

Charles CADOUX, « SEYCHELLES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/seychelles/