SCIENTOLOGIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'organisation scientologique

La structure de la scientologie organise un système de progression sur le « pont ». Les organisations de base (orgs de classe 5) vendent les services d'introduction (classés de « préclair » à « clair »). Les orgs plus avancées (Advanced Orgs) commercialisent les niveaux secrets,gradués de 1 à 8, qui sont réservés aux « thétans opérants », les O.T., Operating Thetans). Les nouveaux adeptes appartenant à l'élite sociale, particulièrement prisés, sont dirigés vers les centres de célébrités (Églises de classe 5). L'ensemble des orgs observent des comportements standardisés à l'extrême en appliquant les mêmes procédures. Ces structures non électives sont excessivement hiérarchisées, cloisonnées et complexes. La scientologie se caractérise par un fantasme de toute-puissance qui entretient une mystique de l'organisation propre à attirer des sujets fragilisés. Elle innove cependant en coulant sa forme religieuse dans le moule managérial. La scientologie n'a en effet qu'un seul but : concevoir, fabriquer et vendre ses produits. Elle se développe notamment par des franchises percevant un pourcentage sur les ventes. Le prosélytisme est fondé sur des techniques de communication et de commercialisation, dont le fameux test de personnalité : test d'analyse de capacité d'Oxford. Les adeptes sont formés pour recruter. Ce commerce utilise les méthodes les plus profanes (promotions, achats groupés, etc.). La scientologie est naturellement très présente sur le terrain économique à travers son réseau Wise (World Institute of Scientology Enterprises, Institut mondial des entreprises de scientologie). Elle développe enfin un réseau d'associations caritatives utilisant aussi la Tech Standard. La scientologie « produit » l'adepte comme objet adéquat à son propre fonctionnement. Elle pratique peu l'injonction mais obtient une normalisation en travaillant le désir. L'adepte entretient en effet avec la scientologie une relation de nature asymétrique du fait de sa soumission inconditionnelle à une organisation hyperhiérarc [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages

Écrit par :

  • : docteur en science politique, chercheur-associé à l'université de Lyon-II-Louis-Lumière

Classification

Autres références

«  SCIENTOLOGIE  » est également traité dans :

SECTES

  • Écrit par 
  • Louis HOURMANT, 
  • Jean SÉGUY
  •  • 9 487 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L’ère du prêt-à-croire efficace »  : […] La phase actuelle ne constitue pas à proprement parler une nouvelle vague, en ce sens qu'il n'y a pas apparition de mouvements radicalement nouveaux par rapport aux précédents. Il s'agit plutôt d'une tendance de fond qui réoriente des mouvements déjà existants ou en suscite d'autres en les mettant au service d'une quête individualiste de réalisation dans le monde qui a abandonné en chemin la dimen […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

France. Condamnation en appel de l'Église de scientologie. 2 février 2012

La cour d'appel de Paris confirme la condamnation, prononcée en octobre 2009, de deux structures parisiennes de l'Église de scientologie, le Celebrity Centre et la société Scientologie espace librairie, en tant que personnes morales, respectivement à 400 000 et 200 000 euros d'amende pour « escroquerie en bande organisée », ainsi que la condamnation de cinq responsables à des peines allant de 10 000 euros d'amende à deux ans de prison avec sursis. […] Lire la suite

France. Condamnation judiciaire de l'Église de scientologie. 27 octobre 2009

Le tribunal correctionnel de Paris rend son verdict dans le procès de l'Église de scientologie, condamnant cette dernière pour « escroquerie en bande organisée » et « exercice illégal de la pharmacie » à des amendes de 400 000 euros pour l'Église et 200 000 euros pour la société Scientologie […] Lire la suite

France. Allégement en appel de la condamnation de l'Église de scientologie de Lyon. 28 juillet 1997

La cour d'appel de Lyon réduit les peines prononcées en première instance, en novembre 1996, contre les responsables de la branche lyonnaise de l'Église de scientologie, qui étaient poursuivis à la suite du suicide d'un adepte, en mars 1988. Elle étend notamment le sursis à l'ensemble de la peine […] Lire la suite

France. Condamnation d'un dirigeant de l'Église de scientologie. 22 novembre 1996

Le tribunal correctionnel de Lyon condamne l'ancien président de l'Église de scientologie de Lyon, Jean-Jacques Mazier, à trois ans de prison dont dix-huit mois ferme, 500 000 francs d'amende et cinq ans d'interdiction d'exercice des droits civiques, civils et familiaux, pour homicide involontaire […] Lire la suite

Pour citer l’article

Paul ARIÈS, « SCIENTOLOGIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 mai 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/scientologie/