NUJOMA SAM (1929- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Président de la Namibie (1990-2005).

Né le 12 mai 1929 dans la région des Ongandjera, en pays Ovambo (Sud-Ouest africain, auj. Namibie), Samuel Shafiihuma Nujoma passe son enfance à garder les quelques vaches et chèvres que possède sa famille, allant à l'école le soir. Il quitte le système scolaire à 16 ans pour devenir garçon de voiture-restaurant. Lorsque l'un de ses collègues est renvoyé chez lui sans aucune indemnité après avoir été gravement blessé, Sam Nujoma tente de former un syndicat d'employés des chemins de fer mais est congédié. Il travaille alors comme employé de bureau, puis comme assistant dans un magasin.

À la fin des années 1950, Nujoma participe à la création de l'Organisation du peuple du pays Ovambo, ancêtre de l'Organisation du peuple du Sud-Ouest africain (S.W.A.P.O., South West Africa People's Organization). Il s'exile en 1960 avant d'être nommé président de la S.W.A.P.O., fondée le 19 avril de la même année. Après avoir demandé en vain pendant plusieurs années aux Nations unies d'obliger l'Afrique du Sud à restituer sa souveraineté au Sud-Ouest africain, la S.W.A.P.O. se lance dans la lutte armée en 1966. L'armée populaire de libération de la Namibie (P.L.A.N., People's Liberation Army of Namibia) qu'elle met en place ne parvient à libérer aucun territoire par la guérilla, mais réussit à attirer l'attention de la communauté internationale sur la Namibie. En 1973, l'Assemblée générale des Nations unies reconnaît enfin la S.W.A.P.O. comme seul représentant légitime du peuple namibien, tandis que le Conseil de sécurité adopte en 1978 la résolution 435. Ce texte, qui prévoit à terme l'indépendance de la Namibie, est finalement accepté par l'Afrique du Sud en 1988. En septembre 1989, après trente années d'exil, Nujoma rentre en Namibie pour mener la S.W.A.P.O. à la victoire lors des élections organisées sous le contrôle de l'O.N.U. en novembre. Le jour même de l'indépendance de la Namibie, le 21 mars 1990, Nujoma prête serment et est investi président.

Bien que souvent taxé de marxisme, Nujoma se déclare davantage attiré par le pragmatisme du socialisme démocratique des pays scandinaves. Réélu en 1994, il fait adopter par le Parlement, où son parti détient la majorité, un amendement constitutionnel l'autorisant à briguer un troisième mandat en 1998. Malgré cette décision contestée, tant à l'intérieur du pays que par la communauté internationale, Nujoma remporte aisément l'élection de 1999. Après avoir annoncé qu'il ne se présenterait pas pour un quatrième mandat, il se retire en 2005, cédant sans heurt le pouvoir à son successeur démocratiquement élu, Hifikepunye Pohamba (S.W.A.P.O.). Il reste cependant à la tête du parti jusqu'en 2007.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Classification

Autres références

«  NUJOMA SAM (1929- )  » est également traité dans :

NAMIBIE

  • Écrit par 
  • Charles CADOUX, 
  • Philippe GERVAIS-LAMBONY, 
  • Reginald H. GREEN
  • , Universalis
  •  • 7 135 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Naissance de la république de Namibie »  : […] C'est donc dans la foulée des accords d'août-décembre 1988 conclus entre l'Afrique du Sud, l'Angola et Cuba qu'est mise en œuvre la résolution 435 de 1978 du Conseil de sécurité dès le 1 er  janvier 1989 et sous contrôle international : opérations de retraits progressifs des forces armées, y compris les forces cubaines en Angola ; installation de postes d'observation aux frontières ; élection en N […] Lire la suite

Les derniers événements

1er décembre 1999 Namibie. Victoire du président Sam Nujoma aux élections générales

Sam Nujoma est réélu à la tête du pays avec 76,8 p. 100 des suffrages. Son plus proche adversaire, Ben Ulenga, candidat du Congrès des démocrates (social-démocrate), obtient 10,5 p. 100 des voix. Le même jour, l'Organisation des peuples du Sud-Ouest africain (S.W.A.P.O.), le parti du président, remporte les élections législatives avec 76,1 p. 100 des suffrages et 55 sièges sur 72. […] Lire la suite

7-8 décembre 1994 Namibie. Victoire du président Sam Nujoma et de la S.W.A.P.O. aux élections générales

Les 7 et 8, les premières élections générales libres depuis l'indépendance, en mars 1990, sont marquées par la victoire du président sortant Sam Nujoma, réélu avec 76,3 p. 100 des suffrages exprimés, et de son parti, l'Organisation du peuple du Sud-Ouest africain (S.W.A.P.O., sociale-démocrate, ex-marxiste), qui obtient 53 des 72 sièges du Parlement. […] Lire la suite

21 mars 1990 Namibie. Accession à l'indépendance

Sam Nujoma, chef du principal mouvement de la S.W.A.P.O. (Organisation des peuples du Sud-Ouest africain), qui a été élu président par le Parlement, entre officiellement en fonctions. La Namibie devient le cent soixantième membre des Nations unies et le cinquantième membre du Commonwealth.  […] Lire la suite

9-16 février 1990 Namibie. Adoption d'une Constitution démocratique

Le 16, Sam Nujoma, chef de la S.W.A.P.O. (Organisation des peuples du Sud-Ouest africain) qui dispose de quarante-deux sièges sur les soixante-douze de l'Assemblée, est élu président à l'unanimité. Son entrée en fonctions est fixée au 21 mars, jour officiel de l'indépendance.  […] Lire la suite

7-22 novembre 1989 Namibie. Élection d'une Assemblée constituante

Le 14, Sam Nujoma, chef de la S.W.A.P.O., revenu en Namibie à la mi-septembre après trente ans d'exil, se déclare prêt à partager le pouvoir avec ses adversaires politiques après sa demi-victoire aux élections, qui ne lui a pas permis d'obtenir les deux tiers des sièges, ce qui est nécessaire pour avoir une majorité qualifiée à l'Assemblée constituante. […] Lire la suite

Pour citer l’article

« NUJOMA SAM (1929- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/sam-nujoma/