SALZBOURG, Land

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Par sa taille moyenne (7 154 km2), sa population dynamique (515 300 hab. au recensement de 2001, sa nature alpine et préalpine, le Land de Salzbourg est comme la synthèse des paysages et des activités les plus typiques de l'Autriche. Construction politique, créée par les archevêques qui le possèdent jusqu'en 1803, il a gardé sa division traditionnelle en « pays » (Gaue).

Autriche : carte administrative

Carte : Autriche : carte administrative

Carte administrative de l'Autriche. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

La partie alpine est, comme l'Inntal tyrolien qu'elle relaie, à l'est, un long axe fluvial encaissé dans les montagnes et constitué par les bassins supérieurs de la Salzach et de la Saalach. Ce sillon, de 80 kilomètres, est fermé, au nord, par les verdoyantes Alpes calcaires de Kitzbühel, prolongées par le plateau karstique du Steinernes Meer. Le volet méridional se redresse abruptement, dans le faîte cristallin des Hohe Tauern (3 797 m au Grossglockner). La vallée alpestre de la Salzach se divise en deux sections. Jusqu'à Bruck, le Pinzgau, étroite auge glaciaire (Längstal), encombrée de cônes de déjection, voit sa vie traditionnelle révolutionnée par le tourisme d'hiver, qui fait la fortune des stations de Krimml et Mittersill. Les eaux abondantes du Grossglockner sont captées dans un réseau de dérivations, et stockées dans deux grands barrages d'accumulation. Le tourisme anime essentiellement la partie moyenne (Mitterpinzgau), avec les centres de ski de Zell am See et, dans la vallée affluente de la Saalach (Glemmtal), Saalbach et Saalfelden. En aval, le bas Pinzgau (Unterpinzgau) ajoute à l'hôtellerie la production de l'aluminium, à Lend. À Bruck s'embranche la haute route alpine, vers la Carinthie, qui traverse, depuis 1935, le massif du Grossglockner, à 2 577 mètres.

Autour du coude brusque de la Salzach, le Pongau est une étoile de vallées. Au sud, Gastein, la principale, est célèbre avec ses anciennes stations thermales et hivernales de Bad Hofgastein et de Badgastein. La ligne ferroviaire des Tauern la remonte jusqu'au tunnel de faîte de 8,5 km, ouvert en 1908, pour raccourcir le trajet Salzbourg-Trieste.

La Salzach gagne le bas pays, par un couloir verdoyant, jalonné de petites cités industrielles, comme Schwarzach-Sankt Veit, Sankt Johann im Pongau (bois et textile), Bischofshofen, près du gisement de cuivre de Mittenberg, et Werfen.

Sur le versant méridional des Niedere Tauern, les princes-évêques de Salzbourg ont voulu contrôler la route vers l'Italie en s'assurant la possession de la haute vallée de la Mur. C'est le Lungau, haut bassin couvert de forêts et d'alpages, qui a le climat le plus dur de toute l'Autriche. Sankt Michael, Tamsweg et Mauterndorf vivent du commerce avec la Carinthie et l'Italie.

Le bas pays salzbourgeois s'adosse aux Alpes, dans le Tennengau, aux terrasses morainiques bien cultivées, avec de gros centres ruraux, comme Golling , Kuchl. Sa richesse repose surtout sur ses salines ; Hallein est la ville la plus industrielle du Land, spécialisée dans la chimie, la cellulose et le papier. Le plat pays (Flachgau) est une région de moraines, avec des lacs très touristiques (Trümer See, Walersee), au milieu d'une campagne fraîche et humide, vouée à l'élevage laitier intensif, avec un peu d'industrie dans les bourgades. Au nord, le Salzkammergut salzbourgeois vit du tourisme, dans un décor de montagnes et de lacs (Sankt Wolfgang See, Fuschl See).

Le bassin de Salzbourg, remblayé par la Salzach, accidenté de pitons de calcaires et de conglomérats, ouvre l'une des grandes portes du monde alpin. Antique cité romaine, capitale politique et métropole religieuse, Salzbourg (145 600 hab. en 2004) conserve des monuments prestigieux, du roman au gothique et au baroque.

L'économie du Land de Salzbourg est équilibrée. Ses anciennes ressources minières, ses forêts, son potentiel hydroélectrique lui valent un taux d'industrialisation élevé. Zone de transit, elle a un commerce actif, des stations touristiques de classe internationale (deuxième région touristique après le Tyrol) et une agriculture robuste où les cultures le cèdent à la forêt et, surtout, aux pâturages.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  SALZBOURG, Land  » est également traité dans :

AUTRICHE

  • Écrit par 
  • Roger BAUER, 
  • Jean BÉRENGER, 
  • Annie DELOBEZ, 
  • Christophe GAUCHON, 
  • Félix KREISSLER, 
  • Paul PASTEUR
  •  • 34 064 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Essai de régionalisation »  : […] Trois ensembles régionaux se sont progressivement dégagés et présentent aujourd'hui des clivages marqués (tabl. 3) . – Les quatre Länder de l'Ouest et du Nord-Ouest occupent 34 380 kilomètres carrés, soit 41 p. 100 du territoire, et rassemblent 36,1 p. 100 de la population. Linz et Salzbourg sont les deux principales villes de ces régions (respectivement les 3 e et 4 e du pays), mais, pour le […] Lire la suite

SALZBOURG, ville

  • Écrit par 
  • Paul GUICHONNET
  •  • 498 mots
  •  • 2 médias

Capitale du Land homonyme, Salzbourg (145 600 hab. en 2004) est sans doute la plus attrayante des grandes villes autrichiennes. Par sa situation tout d'abord à l'orée du plat pays subalpin du Flachgau, le bassin de Salzbourg (Salzburger Becken) communique sans obstacle naturel avec Munich et Linz vers les Alpes, grâce à la cluse de la Salzach, la meilleure porte des Tauern. Par son site aussi, hér […] Lire la suite

Pour citer l’article

Paul GUICHONNET, « SALZBOURG, Land », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 novembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/salzbourg-land/