GORDON RUTH (1896-1985)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né en 1896 à Quincy (Massachusetts), Ruth Gordon avait commencé sa carrière dans des films muets produits à Fort Lee (Camille, 1915 ; The Whirl of Life, ibid.). Elle la poursuivit à Broadway où, en 1937, elle donne une interprétation peu conventionnelle de Nora, héroïne de Maison de poupée d'Ibsen. Sa prestation insolite ne passe pas inaperçue aux yeux des talent-scouts hollywoodiens, qui lui proposent d'interpréter le rôle de Mary Todd, future épouse du président Lincoln, dans le film de John Cromwell Abe Lincoln in Illinois, adapté de la pièce de Robert Sherwood.

Elle tournera encore quelques films dans les années 1940, notamment dans La Femme aux deux visages de George Cukor (1941), le dernier film de Greta Garbo, où l'actrice interprète le rôle de l'imprésario ingénieux, ressort de nombreuses comédies. Hollywood ne lui offrant que des rôles de « faire-valoir », elle se consacre à l'écriture de pièces qui connaissent une honnête carrière. Elle ne renonce pourtant pas au cinéma, s'illustrant comme scénariste des meilleurs films du couple Spencer Tracy-Katharine Hepburn. Devenue l'épouse du réalisateur Garson Kanin, elle cosigne avec lui les dialogues de Adam's Rib (Madame porte la culotte, 1949) et de Pat and Mike (Mademoiselle Gagne-Tout, 1952) tous deux de George Cukor. Elle écrit sur mesure des répliques en or pour les deux grands comédiens de la Metro Goldwyn Mayer. Elle est également la scénariste de deux autres films de George Cukor : A Double Life (1948), inspiré d'Othello, et The Actress (1953), d'après sa propre pièce, Her Own Play.

À l'aise dans les situations farfelues, elle accepte en 1968 de revenir au cinéma sous la direction de Polanski, dans Rosemary's Baby. Le réalisateur utilise merveilleusement la vieille dame, malicieuse et perverse, qui initie Mia Farrow au cul [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

André-Charles COHEN, « GORDON RUTH - (1896-1985) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 octobre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ruth-gordon/