TEKE ROYAUME

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Au cœur oublié de l'Afrique, le seul royaume équatorial de plaine, celui de l'U :Nko et de son peuple, sans être ignoré, reste peu connu, alors qu'il illustre un type de structure et d'histoire. Il n'y a, semble-t-il, qu'une seule grande savane en basse altitude, sous un climat équatorial (600 m) : celle des plateaux teke en grès éocènes, de 0 à 40 de latitude Sud entre 12 et 180 de longitude Est. Elle est due au déplacement vers le sud des pluies et paysages, après la fin de la dernière pluviation africaine qui correspond à la glaciation de Wirm sur le monde laurasien : ce qui était savane au sud a été regagné par la forêt quand l'équateur pluvial, qui en était la cause, reprit sa place. Le premier peuple bā :Ntu arrivé alors sur les lieux (vers 2000-1000 av. J.-C. au plus tard), avec les débuts de la métallurgie du cuivre et du fer et avec une agriculture itinérante, a maintenu, par ses brûlis, une savane sur grès perméables que, sans lui, la forêt aurait refermée sur elle-même.

Issus des civilisations proto-antiques du Sahara et du Sahel, chassés peut-être par la grande dessiccation post-würmienne vers les savanes septentrionales, des peuples africains foisonnants ont migré, peuplé, civilisé de mille façons tous les sahels, toutes les savanes. Les royaumes et empires du Nil puis du Niger en descendent. En procèdent aussi ceux qu'il est commode d'appeler bā :Ntu et dont le foyer ethnogénétique se situe vers le sud des grands lacs de la crête Congo-Nil, dans les altitudes orientales des savanes. Après avoir vaincu la barrière de la tsetse, ces peuples déferlèrent en éventail vers tout le sud de l'Afrique, du Zambezi au fleuve des Kō :Ngo. Les Teke sont ceux qui marchèrent les premiers à l'ouest, vers l'Atlantique, le long du front sud de la forêt.

Installés aux passages des fleuves et sur les interfluves, le long de leur axe de déplacement, ils couvrent depuis le pays Zing au Zaïre jusqu'à la barrière des monts enforestés qui bordent l'Atlantique. Ces peuples du type teke possèdent une certaine unité linguistique (les langues e [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  TEKE ROYAUME  » est également traité dans :

POSSESSION

  • Écrit par 
  • Michel de CERTEAU, 
  • André PAUL, 
  • Nicole SINDZINGRE
  •  • 4 514 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La possession non institutionnalisée »  : […] Outre les cultes institués propres à des aires culturelles déterminées, il existe, dans certaines sociétés, des phénomènes de possession qui surviennent en dehors de tout cadre institutionnel, tout en étant culturellement codés. Qu'ils débutent par des transes ou par des syndromes psychiques aigus, ils suivent, du point de vue de la signification sociale, différents modes : le possédé peut ne jama […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/possession/#i_34195

Pour citer l’article

Michel-Marie DUFEIL, « TEKE ROYAUME », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/royaume-teke/