TURECK ROSALYN (1914-2003)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le nom de la pianiste américaine Rosalyn Tureck, qui s'est éteinte à New York, le 17 juillet 2003, à l'âge de quatre-vingt-huit ans, restera avant tout lié à celui de Jean-Sébastien Bach, dont elle fut, selon l'expression du célèbre critique new-yorkais Harold C. Schonberg, la « grande prêtresse ».

Née à Chicago, le 14 décembre 1914, Rosalyn Tureck est issue d'une famille d'origine turque et russe, descendante d'une longue lignée de cantors de la Cour impériale. Enfant prodige, elle a pour professeurs Sophia Brilliant-Liven, ancienne assistante du grand Anton Rubinstein, puis Jan Chiapusso, disciple de Theodor Leschetizky, qui, percevant l'aptitude de sa jeune élève à dénouer les écheveaux polyphoniques de l'œuvre pour clavier de Bach, l'encourage à en approfondir l'étude.

En travaillant une fugue du Clavier bien tempéré, Rosalyn connaît, à quatorze ans, une sorte d'expérience mystique. Après s'être évanouie, elle a à son réveil la révélation de « la façon de jouer Bach, de penser ses structures, de respecter l'autonomie absolue des voix » (selon ses propres dires). Elle passera dès lors son existence à traduire cette conception dans son interprétation, ce qui lui imposera d'élaborer une technique pianistique entièrement nouvelle en termes d'articulation, de toucher, de poids du son et d'indépendance des mains. Celle-ci influencera la démarche d'un pianiste lui aussi attaché à repenser la manière d'aborder l'œuvre de Bach : Glenn Gould.

Cette quête la conduit à expérimenter tous les claviers. Elle s'initie au clavicorde et à l'orgue, apprend le clavecin, qu'elle joue en concert sur un instrument copié sur celui de Wanda Landowska, et s'essaye même au synthétiseur, au grand dam des puristes. Elle fait parallèlement œuvre de musicologue. Parcourant les bibliothèques d'Europe et les lieux où Bach étudia [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : agrégé de lettres modernes, ancien élève de l'École normale supérieure

Classification

Pour citer l’article

Philippe DULAC, « TURECK ROSALYN - (1914-2003) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/rosalyn-tureck/