PARKS ROSA (1913-2005)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Militante américaine des droits civiques. Petite-fille et fille de Noirs contestataires de la ségrégation raciale américaine, Rosa Parks, devenue couturière, milite avec son mari dans la N.A.A.C.P., association pour l'émancipation des Noirs américains. Elle devient un vivant symbole de la lutte pour l'égalité civique en 1955, lorsqu'elle est condamnée par la justice du comté de Montgomery (Alabama) pour avoir refusé de céder sa place à un Blanc dans l'autobus. Sa cause est alors soutenue par un jeune pasteur noir du lieu, nommé Martin Luther King, qui organise un boycottage des autobus locaux. Un an plus tard, la Cour suprême annule les lois de ségrégation du comté. Rosa Parks s'installe ensuite à Detroit, où elle travaille comme couturière puis comme secrétaire du député local, participant épisodiquement à des manifestations pour les droits de l'homme et portant avec une simple fierté son surnom de « mère du Mouvement des droits civiques ».

—  Universalis

Classification


Autres références

«  PARKS ROSA (1913-2005)  » est également traité dans :

KING MARTIN LUTHER (1929-1968)

  • Écrit par 
  • David L. LEWIS
  •  • 3 336 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Boycottage des bus à Montgomery »  : […] Pendant ses années à Boston, King rencontre Coretta Scott, jeune fille née en Alabama qui étudie au conservatoire de musique de Nouvelle-Angleterre. Il l'épouse en 1953. King est depuis un peu plus d'un an pasteur de l'église baptiste de l'avenue Dexter à Montgomery (Alabama) lorsque le petit groupe de défenseurs des droits civiques de la ville décide de contester la ségrégation raciale dans les a […] Lire la suite

Pour citer l’article

« PARKS ROSA - (1913-2005) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/rosa-parks/