KORNBERG ROGER D. (1947- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le biochimiste américain Roger D. Kornberg reçut en 2006 le prix Nobel de chimie pour ses recherches sur la transcription eucaryote au niveau moléculaire.

Né en 1947 à Saint Louis (Missouri), Roger David Kornberg étudie la chimie à l'université Harvard, où il obtient une licence en 1967, puis à Stanford, où il passe un doctorat en 1972. Il enseigne à l'école de médecine de Harvard de 1976 à 1978 avant de devenir professeur à Stanford en 1978.

En 2006, le prix Nobel vient couronner les recherches qu'il mène sur la conversion de l'ADN en ARN. Cette transcription permet le transfert de l'information génétique aux différents organes du corps, processus essentiel à la survie d'un organisme. Les problèmes de transcription provoquent un certain nombre de maladies, telles que des cancers et des cardiopathies. Les travaux de Kornberg élucident le fonctionnement de la transcription au niveau moléculaire chez les organismes eucaryotes, parmi lesquels figurent les mammifères.

Le père de Roger Kornberg, Arthur Kornberg, avait obtenu en 1959 le prix Nobel de physiologie ou médecine.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« KORNBERG ROGER D. (1947- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/roger-d-kornberg/