Rigoletto, VERDI (Giuseppe)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Auteur

Rigoletto (1851) marque un tournant dans la carrière de Verdi. Le compositeur italien a alors déjà écrit une douzaine d'ouvrages, dont Nabucco, son premier grand succès (1842), mais les trois chefs-d'œuvre de sa «trilogie populaire» - Rigoletto ; Le Trouvère et La Traviata (1853) - lui confèrent gloire et fortune. Suivent Un bal masqué (1859), La Force du destin (1862), Don Carlos (1867) et Aïda (1871), notamment. Après une retraite de la scène, Verdi donne ses deux derniers chefs-d'œuvre lyriques, Otello (1887) et Falstaff (1893), qui confirment son étonnante faculté de renouvellement.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : compositeur, critique, musicologue, producteur de radio

Voir aussi

Pour citer l’article

Alain FÉRON, « Rigoletto, VERDI (Giuseppe) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/rigoletto-verdi-giuseppe/