ROLLE RICHARD (1300 env.-1349)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Ermite et auteur spirituel anglais. Né dans le comté d'York, Rolle (dit aussi Richard de Hampole) étudie la théologie à Oxford, mais une crise mystique le pousse, à dix-neuf ans, à quitter l'université, puis sa famille, qui le croit fou, pour mener une vie d'ermite. Très vite, son renom de sainteté se répand dans un pays en proie à de vives inquiétudes religieuses. On vient le consulter, et il écrit inlassablement des traités de vie contemplative, rapporte des méditations, des visions. Plus de cent cinquante manuscrits de ses œuvres se trouvent dans les bibliothèques d'Europe et attestent qu'il fut plus connu que Chaucer ou que Wyclif lui-même.

Ses écrits authentiques insistent sur la vie contemplative et solitaire ; la contemplation s'achève en union mystique, lorsque le fidèle concentre et dirige tous ses sentiments sur la personne du Christ. Rolle décrit cette expérience en termes de « chaleur, douceur et chant », suggérant ainsi le contexte physique de ses états mystiques. L'Aiguillon de la conscience lui fut pendant longtemps attribué ; ce long poème (plus de dix mille octosyllabes), rédigé en 1340 environ contre les enseignements de Wyclif, est tenu aujourd'hui pour apocryphe.

—  Jean-Robert ARMOGATHE

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Jean-Robert ARMOGATHE, « ROLLE RICHARD (1300 env.-1349) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/richard-rolle/