NIXON RICHARD (1913-1994)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le Watergate et ses conséquences

Mais le stupide épisode du Watergate va causer sa perte. Paranoïaque, il utilise des méthodes électorales peu recommandables et parfaitement inutiles puisque, même avec le Watergate, il écrase, avec 60,7 p. 100 des voix, son adversaire démocrate, George McGovern. Surtout, il veut que le président soit une clé de voûte du système politique qui n'aurait de comptes à rendre à personne. D'où sa tentative de faire entrave à la justice ; elle ne cessera que lorsqu'il sera acculé à la démission.

Le 18 juin 1972, en pleine campagne électorale, les bureaux du Parti démocrate à Washington sont cambriolés. Les responsabilités républicaines sont rapidement établies, mais le président, qui nie, est triomphalement réélu. Peu à peu, cependant, sous les coups de boutoir de la justice et du Sénat, les têtes tombent l'une après l'autre. Finalement, lorsque la Cour suprême exige que soient rendus publics les enregistrements de ses entretiens, Nixon comprend que l'ampleur de ses malversations va être révélée, et il préfère devenir le premier président de l'histoire des États-Unis à démissionner (9 août 1974). Maladroitement gracié par son successeur, Gerald Ford, il évite la condamnation, mais pas le déshonneur.

Il ne cessera de tenter de recomposer son image, abreuvant ses successeurs de conseils, notamment en matière de politique étrangère, écrivant neuf livres où il distille sa vision du monde, d'ailleurs assez plate. L'extraordinaire est que Richard Nixon ait réussi à se parer des traits du sage et de l'expert auquel aurait été confié une sorte de « troisième mandat » permanent d'homme d'État.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

  • : directeur de recherche au Centre d'études et de recherches internationales de la Fondation nationale des sciences politiques

Classification


Autres références

«  NIXON RICHARD (1913-1994)  » est également traité dans :

ESPACE (CONQUÊTE DE L') - L'espace et l'homme

  • Écrit par 
  • Jacques VILLAIN
  •  • 5 024 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre «  L'homme dans l'espace »  : […] L'homme prend physiquement place dans l'espace le 12 avril 1961, avec la révolution autour de la Terre effectuée par le Soviétique Iouri Gagarine . Dans les années 1960, les vols habités répondent à plusieurs objectifs : apprendre à vivre dans l'espace en augmentant progressivement leur durée, réaliser des sorties dans l'espace, mettre au point les techniques de rendez-vous spatial et de changemen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/espace-conquete-de-l-l-espace-et-l-homme/#i_41978

EST-OUEST RELATIONS

  • Écrit par 
  • Jacques HUNTZINGER, 
  • Philippe MOREAU DEFARGES
  • , Universalis
  •  • 12 324 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « L'âge d'or de la détente (1969-1973) »  : […] Dans le domaine des relations américano-soviétiques, le dialogue, l'esprit de compromis et la coopération dominent cette période. Depuis déjà plusieurs années, la volonté commune de prévention de tout conflit armé direct risquant de déboucher sur le cataclysme nucléaire s'est ancrée dans la politique des dirigeants des deux puissances antagonistes. Cette volonté commune trouve des avocats très fe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/relations-est-ouest/#i_41978

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Le territoire et les hommes) - Histoire

  • Écrit par 
  • Claude FOHLEN, 
  • Annick FOUCRIER, 
  • Marie-France TOINET
  •  • 33 175 mots
  •  • 56 médias

Dans le chapitre « La tragédie vietnamienne »  : […] Loin de démontrer leur capacité d'endiguer le communisme alors triomphant, les Américains vont peu à peu s'enliser au Vietnam et y abandonner, à leurs propres yeux, une part de leur aura civilisatrice et de leur invincibilité : n'est-ce pas la première guerre de leur histoire qu'ils vont perdre ? Einsenhower, en refusant de respecter les termes de Genève (élections avant juin 1956 dans l'ensemble […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-le-territoire-et-les-hommes-histoire/#i_41978

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Le territoire et les hommes) - La démocratie institutionnelle

  • Écrit par 
  • Serge HURTIG
  • , Universalis
  •  • 10 415 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Le rôle du président »  : […] Enfreignant une tradition qui remontait à George Washington, F. D. Roosevelt s'était porté candidat à la présidence une troisième fois (en 1940) et même une quatrième fois (en 1944). La violation de cette coutume, jusque-là considérée comme quasi constitutionnelle, l'ampleur des pouvoirs dont Roosevelt avait bénéficié – et dont, aux yeux de ses critiques, il avait trop souvent abusé – ont été à l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-le-territoire-et-les-hommes-la-democratie-institutionnelle/#i_41978

FORD GERALD RUDOLPH (1913-2006)

  • Écrit par 
  • Marie-France TOINET
  •  • 912 mots

C'est par accident que Gerald R. Ford est devenu, en 1974, le trente-huitième président des États-Unis : rien ne laissait en effet prévoir que, triomphalement réélu en novembre 1972, Richard Nixon serait contraint à la démission, le 9 août de cette année-là, par le scandale du Watergate. C'est ainsi que se retrouveront à la Maison-Blanche, pour la première fois dans l'histoire du pays, un préside […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gerald-rudolph-ford/#i_41978

GREENSPAN ALAN (1926- )

  • Écrit par 
  • Christian de BOISSIEU
  •  • 1 517 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un parcours professionnel libre et diversifié »  : […] Très tôt, Greenspan a joué la carte de l'expert libre dans son diagnostic et ses recommandations, et désireux de travailler dans l'économie appliquée sans perdre de vue les théories et les références analytiques. Après une courte expérience au Conference Board, institut de conjoncture fondé par les entreprises et proche d'elles, Greenspan entre en 1953 comme associé dans une société de conseil qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alan-greenspan/#i_41978

GUERRE FROIDE

  • Écrit par 
  • André FONTAINE
  •  • 10 892 mots
  •  • 30 médias

Dans le chapitre « La rupture sino-soviétique »  : […] Les relations entre Pékin et Moscou ont mis vingt ans de plus à se détendre. Il n'est pas impossible que l'installation des fusées à Cuba ait eu pour objet de démontrer la supériorité des méthodes soviétiques. Mais son échec ne pouvait que relancer la polémique. Il est significatif, de ce point de vue, que la conclusion du traité sur les essais nucléaires ait coïncidé avec la première dénonciation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-froide/#i_41978

GUERRE FROIDE (notions de base)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 3 551 mots

Dans le chapitre « La détente (1962-1975) »  : […] La crise de Cuba suscite paradoxalement un apaisement rapide. La prise de conscience du péril nucléaire conduit à un « équilibre de la terreur », fondé sur la possibilité de destruction mutuelle. Washington et Moscou établissent alors une liaison permanente (le « téléphone rouge »), tandis que le dialogue diplomatique aboutit progressivement à une limitation des armements (négociations SALT, pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-froide-notions-de-base/#i_41978

HAIG ALEXANDER (1924-2010)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 426 mots

Secrétaire d'État sous la présidence de Ronald Reagan, le général américain Alexander Haig a occupé de nombreux postes officiels. Né le 2 décembre 1924 à Philadelphie (Pennsylvanie), Alexander Meigs Haig Jr. sort diplômé de l'académie militaire de West Point (New York) en 1947. Il sert sous les ordres du général Douglas MacArthur au Japon durant l'occupation, puis pendant la guerre de Corée. Haig […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexander-haig/#i_41978

IMPEACHMENT

  • Écrit par 
  • Nicolas NITSCH
  •  • 874 mots

Forme de responsabilité pénale des autorités politiques, l'impeachment, dont l'équivalent français correspond grosso modo à la responsabilité pénale du chef de l'État et des ministres, est né en Grande-Bretagne au xvii e siècle ; c'est ainsi qu'en 1689, deux proches conseillers du roi sont exécutés à l'issue de la procédure d'impeachment amorcée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/impeachment/#i_41978

JAPON (Le territoire et les hommes) - Histoire

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU, 
  • Vadime ELISSEEFF, 
  • Valérie NIQUET, 
  • Céline PAJON
  •  • 41 060 mots
  •  • 48 médias

Dans le chapitre « Le miracle économique »  : […] Le taux de croissance, remarquable, de 11 p. 100 par an en moyenne que le Japon connaît dans les années 1960 et au début des années 1970 permet de doubler le revenu moyen de la population en moins de dix ans. Le Japon est désormais considéré comme un « miracle économique », conjuguant haute productivité et taux d'épargne élevé. La croissance est soutenue par les directives du M.I.T.I., qui orient […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/japon-le-territoire-et-les-hommes-histoire/#i_41978

JUSTICE - Justice politique

  • Écrit par 
  • Robert CHARVIN
  •  • 8 851 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre «  Juger les hommes au pouvoir »  : […] L'apparition des principes démocratiques, à partir du xviii e  siècle, a donné à certaines assemblées ou juridictions une fonction de contre-pouvoir face à l'exécutif : il s'agissait de rendre les gouvernants responsables de leurs actes. La plupart des démocraties classiques mettent en œuvre une procédure spéciale mettant en jeu la responsabilité […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/justice-justice-politique/#i_41978

KISSINGER HENRY (1923- )

  • Écrit par 
  • Marie-France TOINET
  •  • 762 mots
  •  • 3 médias

Homme politique américain, secrétaire d'État de 1973 à 1976. Né le 27 mai 1923 à Fürth, en Bavière, dans une famille juive de la petite bourgeoisie, Henry Alfred Kissinger émigre aux États-Unis en 1938 en raison des persécutions nazies. Devenu citoyen américain en 1943, il retourne avec les troupes d'occupation américaines en Allemagne, puis entre en 1946 à Harvard. Se spécialisant dans le domaine […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henry-kissinger/#i_41978

O.T.A.N. (Organisation du traité de l'Atlantique nord)

  • Écrit par 
  • André FONTAINE, 
  • Pierre MELANDRI, 
  • Guillaume PARMENTIER
  • , Universalis
  •  • 16 041 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre «  Une nouvelle politique américaine »  : […] Au début de 1969, en effet, une nouvelle administration arrivait au pouvoir aux États-Unis, qui était persuadée que le seul moyen de préserver un leadership américain durement atteint était de construire une « structure stable de paix », reposant sur une redéfinition profonde des relations économiques et monétaires avec ses alliés, mais aussi l'instauration de nouveaux rappo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/organisation-du-traite-de-l-atlantique-nord/#i_41978

ROCKEFELLER NELSON ALDRICH (1908-1979)

  • Écrit par 
  • Marie-France TOINET
  •  • 911 mots

Vice-président des États-Unis, Nelson Rockefeller aimait à se présenter lui-même comme « businessman, philanthrope et homme de gouvernement ( government official ) ». Petit-fils de John D. Rockefeller, il bénéficia de tous les privilèges mais souffrit également de tous les inconvénients liés à cette situation. Son grand-père amassa ce que l'on a dit être la plus grande fortun […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nelson-aldrich-rockefeller/#i_41978

U.R.S.S. - Histoire

  • Écrit par 
  • Nicolas WERTH
  •  • 22 667 mots
  •  • 55 médias

Dans le chapitre « L'URSS et le monde »  : […] Au moment où la nouvelle équipe prend le pouvoir, en octobre 1964, le passif accumulé par la politique extérieure volontariste de Khrouchtchev est assez lourd : la cohésion du camp socialiste est ébranlée ; les rapports Est-Ouest restent tendus ; la politique de l'URSS vis-à-vis du Tiers Monde est dans l'impasse. Pour les nouveaux maîtres du Kremlin, il est urgent de mettre un terme au processus d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/u-r-s-s/#i_41978

VIETNAM

  • Écrit par 
  • Philippe DEVILLERS, 
  • Pierre-Bernard LAFONT, 
  • NGUYÊN TRÂN HUÂN, 
  • Michèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENS, 
  • Matthieu SALOMON, 
  • Stéphanie SOUHAITÉ, 
  • Christian TAILLARD
  • , Universalis
  •  • 46 526 mots
  •  • 40 médias

Dans le chapitre « L'accord de Paris (1973) »  : […] Johnson ayant mis fin complètement aux bombardements sur le Nord, la conférence fut élargie, à partir de janvier 1969, au gouvernement de Saigon et au F.N.L. Elle allait durer quatre ans et les combats se poursuivirent au Sud pendant tout ce temps. Élu président en novembre 1968, Richard Nixon entendait contraindre Hanoi à renoncer à toute influence au Sud, où il envisageait tout au plus de laiss […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vietnam/#i_41978

Voir aussi

Les derniers événements

11-19 décembre 1998 • États-UnisVote de la procédure d'« impeachment » du président Bill Clinton par la Chambre des représentants.

et voter, à la majorité des deux tiers, son éventuelle destitution. C'est la seconde fois qu'un président des États-Unis est visé par une procédure d'impeachment – le premier était Andrew Johnson, en 1868, tandis que Richard Nixon avait démissionné avant le vote de la Chambre [...] Lire la suite

2-25 novembre 1986 • États-UnisLibération d'un otage américain au Liban et révélations sur des ventes secrètes d'armes à l'Iran

». Cette commission sera présidée par John Tower, ancien sénateur républicain. Ces révélations mettent en cause l'autorité et la crédibilité du président, à tel point que son indice de popularité dans l'opinion chute de 23 points en un mois (de 66 à 43 p. 100), tandis que la presse se montre très virulente et accumule les comparaisons avec le scandale du Watergate qui avait contraint en 1974 Richard Nixon à démissionner.  [...] Lire la suite

1er janvier 1986 • États-Unis - U.R.S.S.Échange de messages de vœux télévisés

Grâce à un échange de messages télévisés, Ronald Reagan et Mikhaïl Gorbatchev adressent leurs vœux respectivement au peuple soviétique et au peuple américain. C'est la première fois depuis la visite en U.R.S.S. de Richard Nixon en 1972 qu'un président américain peut s'adresser directement aux [...] Lire la suite

25 juin 1982 • États-UnisRemplacement d'Alexander Haig par George Shultz au poste de secrétaire d'État

Alexander Haig démissionne de ses fonctions de secrétaire d'État. George Shultz, économiste, ancien ministre de Richard Nixon et ami personnel de Ronald Reagan, est aussitôt désigné pour le remplacer. L'entente du général Haig avec les conseillers de Ronald Reagan n'avait jamais été très bonne [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Marie-France TOINET, « NIXON RICHARD - (1913-1994) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/richard-nixon/