DANA RICHARD HENRY (1815-1882)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Abandonnant Harvard College, Richard Henry Dana s'embarqua comme simple matelot en 1834. Ce voyage le conduisit en Californie en passant par le cap Horn. En 1836, il reprit ses études et fut admis au barreau en 1840. Il publia Une voix du gaillard d'avant (Two Years before the Mast), une narration à la première personne présentant « la vie en mer du matelot, telle qu'elle est réellement », et décrivant les avanies subies par ses camarades. En 1841, il publia L'Ami du marin (The Seaman's Friend), édité par la suite en Angleterre sous le titre de Manuel du marin (The Seaman's Manual), qui fit autorité en tant que guide des droits et des devoirs, définis par la loi des marins. Anti-esclavagiste convaincu, Dana assura la défense de nombreux Noirs capturés en vertu de la « loi des esclaves fugitifs ». En 1863, alors qu'il était procureur général du Massachusetts, il gagna devant la Cour suprême des États-Unis le procès de l'Amy Warwick, donnant aux États de l'Union le droit de bloquer les ports sudistes sans accorder pour autant aux États confédérés le statut international de belligérants.

Il parcourut le monde entier, fit un voyage en Grande-Bretagne et à Cuba, dont il tira Jusqu'à Cuba et retour (To Cuba and Back, 1859).

Les dernières années de sa vie furent consacrées à une édition savante et commentée du livre d'Henry Wheaton, Éléments de droit international (Elements of International Law, 1866), qui entraîna des poursuites de la part d'un éditeur antérieur. Parmi les œuvres posthumes de Dana, on peut citer : Discours d'une époque agitée (Speeches in Stirring Times, 1910) et Esquisses autobiographiques (An Autobiographical Sketch, 1953).

—  Alain LABROUSSE

Écrit par :

Classification


Autres références

«  DANA RICHARD HENRY (1815-1882)  » est également traité dans :

MELVILLE HERMAN (1819-1891)

  • Écrit par 
  • Jeanne-Marie SANTRAUD
  •  • 3 832 mots

Dans le chapitre « Une vie pleine d'aventures »  : […] Herman Melville fut marin, aventurier, romancier et poète. Sa famille appartenait à la société « provinciale » dont la dignité et la stabilité étaient fondées sur les richesses acquises par l'exploitation des terres et des ressources de la grande industrie. Un des traits marquants de leur personnalité fut, semble-t-il, l'instabilité mentale, manifestée chez son grand-père paternel et chez son père […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/herman-melville/#i_2615

Pour citer l’article

Alain LABROUSSE, « DANA RICHARD HENRY - (1815-1882) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/richard-henry-dana/