HAKLUYT RICHARD (1553-1616)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Élevé à Oxford, entré dans les ordres, archidoyen de Westminster en 1603, Richard Hakluyt est surtout connu comme le héraut enthousiaste de l'évangile du « grand large » au temps d'Élisabeth. Avide de connaissances géographiques, il cherche à faire partager son savoir, publie, en 1582, Divers Voyages Touching the Discoveries of America, traduit, après un séjour à Paris, le journal de Laudonnière sur les expéditions françaises en Floride (1587) et surtout fait éditer, en 1589, The Principale Navigations, Voiages and Discoveries of the English Nation (une deuxième édition, plus complète et en trois volumes, sera diffusée en 1598-1600). Conseiller de la Compagnie des Indes orientales, il se fait aussi, en 1606, le champion de la colonisation de la Virginie et devient l'un des membres de la Compagnie de la Virginie du Sud : son dernier ouvrage, paru en 1609, a trait à ce territoire. Exaltant la hardiesse des navigateurs et explorateurs de son pays, il s'est attaché à faire connaître leurs exploits en même temps qu'il croit utile de propager sa foi dans la colonisation, source de prospérité et d'indépendance économique. Son influence ne saurait être sous-estimée. La curiosité d'esprit de ses contemporains avait assuré le succès de ses recueils et il sera imité au cours des siècles suivants, en particulier, entre 1808 et 1814, par J. Pinkerton qui publiera dix-sept volumes de récits de voyage. En 1847, une société érudite prend le nom de Hakluyt Society et se voue à l'édition de comptes rendus originaux de voyages de découverte et d'établissements coloniaux : elle a depuis lors fait paraître plus de deux cents volumes, consacrés à des navigateurs, explorateurs et colonisateurs de toutes nationalités, à travers les siècles et dans toutes les régions du globe.

—  Roland MARX

Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-III-Sorbonne nouvelle

Classification


Autres références

«  HAKLUYT RICHARD (1553-1616)  » est également traité dans :

ROYAUME-UNI - L'empire britannique

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 21 734 mots
  •  • 46 médias

Dans le chapitre « Explorations et découvertes »  : […] L'ère de l'expansion est relativement tardive. L'Angleterre a été devancée par les royaumes ibériques – Espagnols et Portugais visant même, à la fin du xv e  siècle, à un partage du monde après l'arbitrage pontifical de 1493. Les Tudors, pas plus que les Valois français, n'ont jamais souscrit à cette prétention. Mais la prétendue vocation maritim […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/royaume-uni-l-empire-britannique/#i_47585

WILLOUGHBY sir HUGH (mort en 1554)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 224 mots

Chevalier anglais qui, après une carrière militaire relativement brillante, se tourne vers les choses de la mer. En 1553, Willoughby se voit confier le commandement d'un navire, le Bona Esperanza , et d'une flottille de trois bateaux, qui, suivant les suggestions de Sébastien Cabot, vont chercher le passage du nord-est vers le Cathay (la Chine) et l'Inde. Quittant l'Angleterr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/willoughby-sir-hugh/#i_47585

Pour citer l’article

Roland MARX, « HAKLUYT RICHARD - (1553-1616) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/richard-hakluyt/