ESTES RICHARD (1932- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Peintre américain né le 14 mai 1932 à Kewanee (Illinois), Richard Estes est un représentant de l'hyperréalisme, mouvement pictural caractérisé par une reproduction méticuleuse des détails, où la netteté et la clarté de la représentation sont poussées à l'extrême. Estes peint presque exclusivement des scènes urbaines d'un grand réalisme avec une exactitude minutieuse. L'emploi de la photographie dans l'organisation des images qu'il peint le rapproche d'autres artistes qui émergent dans les années 1960-1970 comme Chuck Close et Duane Hanson.

Richard Estes part pour New York après l'obtention de son diplôme en 1956 à la School of the Art Institute de Chicago. Il travaille d'abord comme illustrateur avant de pouvoir vivre de sa peinture. Peintre figuratif, il commence à travailler à partir de photographies dans les années 1960. Ce procédé lui permet de fixer des scènes avec plus de précision que la mémoire ou l'observation. Dans des œuvres comme Supreme Hardware (1974), Estes donne à voir plus de détails picturaux que l'œil n'est capable de saisir. Il choisit comme thèmes des sites ordinaires de Manhattan. La forme humaine est pratiquement toujours absente de ses tableaux, qui captent plutôt la vie intrinsèque du paysage urbain moderne. Par son attention scrupuleuse aux détails et l'introduction de multiples effets réfléchissants dans ses images, Estes semble mû par une recherche obsessionnelle de la ressemblance dans la représentation picturale. Dans les années 1980, il ajoute à son répertoire des scènes de Chicago, Paris et Florence. Puis dans les années 1990, il commence une série d'œuvres ayant la mer pour sujet, en particulier la côte du Maine, avant de revenir au milieu urbain et notamment New York dans les années 2000 (Times Square, 2000 ; Downtown, near Broadway, 2003).

—  Universalis

Classification

Autres références

«  ESTES RICHARD (1932- )  » est également traité dans :

HYPERRÉALISME

  • Écrit par 
  • Élisabeth LEBOVICI
  •  • 3 196 mots

Dans le chapitre « Procédures et procédés »  : […] La proposition est paradoxale : il s'agit à la fois pour les hyperréalistes d'imiter à la perfection et de produire une infime trace d'originalité, de se poser en virtuose et d'opérer des gestes de fabrication laborieux et fatigants – « On ne peut pas tricher, affirme Hucleux, on est obligé [d'y passer] trois mois, à raison de quinze heures par jour » –, tout cela pour la simple beauté du geste d […] Lire la suite

Pour citer l’article

« ESTES RICHARD (1932- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/richard-estes/