RIBAUDEQUIN

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Ancien engin de guerre qui réunissait sur un même châssis de chariot un certain nombre de canons de petit calibre (les premiers ribaudequins connus remontent au xve siècle) ; on introduisait le feu par la bouche des canons à l'aide d'une mèche et il se communiquait successivement à toutes les cartouches. C'est, si l'on veut, une sorte de mitrailleuse très primitive et peu maniable, tirant par rafales espacées. On appelait souvent les ribaudequins des « orgues » car les petits canons, montés parallèlement sur un affût, ressemblaient à des tuyaux d'orgue. (On rapprochera cette appellation de celle qui fut donnée, en 1943-1944, aux pièces à canons multiples de l'armée soviétique, les « orgues de Staline ».)

—  Jean DELMAS

Écrit par :

  • : docteur habilité à la recherche, diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris, ancien chef du service historique de l'Armée de terre

Classification


Autres références

«  RIBAUDEQUIN  » est également traité dans :

ARTILLERIE (HISTOIRE DE L')

  • Écrit par 
  • M. SCHMAUTZ
  •  • 6 767 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Naissance anarchique (1300-1450) »  : […] L' artillerie à feu va apparaître un peu partout dans le monde du xiv e siècle . Après les scopetti (1303 ?) et les vasi de 1331, les républiques italiennes se dotent de matériels moins primitifs. Venise les utilisera à la Chiozza (1378) pour y vaincre Gênes, sa rivale. En 1366, le pape avait une fonderie de canons à San Archangelo. Les Maures abordent l'Espagne avec quelques pièces à feu qui s […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean DELMAS, « RIBAUDEQUIN », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 juillet 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ribaudequin/