PAYSANNE RÉVOLUTION

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

C'est une des thèses fondamentales de Marx que le prolétariat industriel constitue la seule classe révolutionnaire à l'ère du capitalisme. Convaincu que les paysans pauvres se rallieront à la cause de la révolution quand le prolétariat apparaîtra comme une force dirigeante, capable de détruire toute forme d'exploitation, il ne l'est pas moins de leur manque de cohésion et de leur impuissance, en conséquence, à viser des objectifs universels. Son analyse du 18-Brumaire est à cet égard demeurée célèbre. À ses yeux, les paysans français constituent la base sociale privilégiée du bonapartisme ; ils forment une classe qui n'en est pas une ; isolés les uns des autres par le mode de production, ils se prêtent à l'entreprise d'un dictateur qui règne au-dessus des classes et réduit la population entière à l'état d'une masse inorganisée. Marx et Engels ont de même soumis à la critique les révoltes paysannes du passé, notamment les révoltes des paysans en Allemagne au xve siècle.

Ils s'opposaient ainsi à des courants qui, tel le populisme russe, privilégiaient le rôle de la paysannerie. La stratégie révolutionnaire des bolcheviks s'est développée sous le signe de l'alliance de la classe ouvrière et de la classe paysanne. Lénine oscilla un temps entre la thèse marxiste orthodoxe et celle de l'alliance des classes révolutionnaires et entretint une longue polémique avec Trotski, lequel remettait au prolétariat la direction exclusive de la révolution ; mais L'État et la Révolution (1917), texte théorico-programmatique clé, affirme sans réserve la conception de la dictature du prolétariat.

Mao Zedong, à qui l'on attribue la théorie de la révolution paysanne, ne l'a avancée qu'après la défaite du soulèvement de 1927 (Rapport d'enquête sur le mouvement paysan du Hunan, 1927). Encore n'a-t-il jamais fait la critique systématique de l'interprétation marxiste classique. Mais il est vrai, comme l'observe I. Deuscher, qu'il [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales

Classification


Autres références

«  PAYSANNE RÉVOLUTION  » est également traité dans :

BOLCHEVISME

  • Écrit par 
  • Georges HAUPT
  •  • 7 566 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les débats de tactique »  : […] Dans le cadre des controverses qui se déroulèrent entre les bolcheviks et les mencheviks – fractions adverses coexistant au sein d'un même parti – les divergences posées d'abord sous l'angle organisationnel s'élargirent et se précisèrent avec le déclenchement de la révolution russe de 1905. Ce fut la question de tactique et, par là même, la perspe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bolchevisme/#i_1717

Pour citer l’article

Claude LEFORT, « PAYSANNE RÉVOLUTION », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/revolution-paysanne/