SELTEN REINHARD (1930-2016)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

En 1944, John von Neumann et Oskar Morgenstern publiaient la première édition d'un ouvrage fondateur, The Theory of Games and Economic Behaviour. La théorie des jeux n'était alors qu'une curiosité. Conçue par des mathématiciens, elle n'était pas à proprement parler une théorie économique. Cependant, elle a rapidement permis de porter un regard différent sur quantité de réalités économiques : l'économie industrielle, l'économie financière, l'économie des relations internationales et l'économie publique.

En 1994, trois des plus grands théoriciens des jeux ont reçu le prix Nobel d'économie pour leur « analyse fondamentale de l'équilibre, dans la théorie des jeux non coopératifs ». Il s'agit de deux professeurs américains, John Nash, de l'université Princeton (New Jersey) et John Harsanyi, de l'université de Berkeley (Californie), et d'un professeur allemand, Reinhard Selten, de la Rheinische Friedrich-Wilhelms-Universitat de Bonn.

Reinhard Selten est né en 1930 à Breslau, aujourd'hui Wrocław en Pologne, et mort en 2016 à Poznań. Il a vu ses travaux entrer dans la littérature économique sous l'appellation générale de « raffinements » du concept d'équilibre de Nash. En effet, Nash avait étudié les situations dans lesquelles, à l'issue d'un jeu, chacun estime qu'il a obtenu le moins mauvais résultat, parmi tous les possibles. Il a théorisé celle où chaque joueur, connaissant les préférences des autres, détermine à partir de ce constat la stratégie qui maximise ses bénéfices. C'est ce que l'on appelle « l'équilibre de Nash », c'est-à-dire une solution acceptable pour tous, qui permet d'aboutir à un compromis sans concertation des joueurs (jeu non coopératif), tout en respectant les divergences d'intérêt de chacun.

Dès le milieu des années 1960, Selten entreprend des travaux extrêmement complexes et introduit en 1965 le concept « d'équilibre parfait en sous-jeu ». Deux ans plus tard, il se rend à Berkeley où il fait la connaissance de Harsanyi. Commence alors une période d'intense collaboration intellectuelle concrétisée en 1988 par la publication d'un ouvrage commun, A General Theory of Equilibrium Selection in Games.

Selten s'est appliqué à approfondir le concept de rationalité stratégique associé par Nash à la notion d'équilibre dans un jeu non coopératif. La définition de la rationalité retenue par Nash devenant inopérante lorsque le jeu comportait plusieurs parties (c'est-à-dire plusieurs séquences de décision), Selten a montré qu'on ne pouvait plus se contenter d'une rationalité définie une fois pour toutes mais qu'il convenait de l'introduire à chaque séquence de décision (« jeux répétés »). C'est la « théorie des équilibres séquentiels » formulée en 1975, dite encore « théorie de la main qui tremble ».

Afin de valider le mieux possible la théorie des jeux comme modèle explicatif des comportements, Selten s'est astreint à confronter ses hypothèses aux conduites des agents observées dans des situations expérimentales. Il n'a pas semblé convaincu par la capacité des hommes à agir de manière rationnelle mais il a défriché un domaine essentiel de notre connaissance des processus de décision.

De très nombreux travaux sont désormais redevables tant au concept d'équilibre de Nash et à ses « raffinements » introduits par Selten qu'à l'analyse bayésienne d'Harsanyi. La multiplicité et la spécificité des résultats de ces travaux ne font que refléter l'extrême complexité des interactions stratégiques en économie exacerbées de nos jours par l'incertitude, la violence de la concurrence et l'explosion des systèmes d'information en continu sur les places financières internationales.

Même si elle n'offre au praticien aucune recette ni solution optimale en toute circonstance, la théorie des jeux non coopératifs est devenue, depuis la fin des années 1970, l'un des domaines les plus actifs des recherches microéconomiques.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  SELTEN REINHARD (1930-2016)  » est également traité dans :

HARSANYI JOHN CHARLES (1920-2000)

  • Écrit par 
  • Françoise PICHON-MAMÈRE
  •  • 909 mots

John Harsanyi, lauréat du prix Nobel d'économie en 1994, aurait certainement suivi ses deux colauréats au premier congrès mondial de la Société internationale de la théorie des jeux qui s'est déroulé à Bilbao du 24 au 28 juillet 2000 s'il n'avait été affaibli par la maladie. C'est en effet avec John Nash, professeur à Princeton (New Jersey) et Reinhard Selten, professeur à l'université de Bonn (A […] Lire la suite

Pour citer l’article

Françoise PICHON-MAMÈRE, « SELTEN REINHARD - (1930-2016) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/reinhard-selten/