RÉFORMES DE SOLON

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La crise sociale aiguë que provoque à Athènes, à la fin du viie siècle, la saisie des terres pour dettes et l'apparition d'une classe d'artisans dépourvus de droits politiques provoqua la désignation de Solon comme médiateur doté des pleins pouvoirs. Son œuvre, qui lui valut d'être mis au nombre des Sept Sages, nous est connue surtout par la biographie de Plutarque, qui cite divers passages de ses Élégies. Solon rendit leurs terres aux petits paysans dépossédés, stimula la culture de l'olivier et le forage de puits, introduisit la monnaie, favorisa l'installation durable d'artisans étrangers. En instituant un système censitaire où quatre classes de citoyens, définies par leur revenu foncier, jouissaient de prérogatives différentes, il empêcha la polarisation de la cité autour de deux partis extrêmes. Il accrut aussi la collégialité des institutions en créant un conseil délibératif de quatre cent membres et un tribunal commun aux quatre classes, l'Héliée. Cette recherche de l'équilibre était une leçon de modération dont Pisistrate, lié à Solon dans sa jeunesse, sut se rappeler.

—  Bernard HOLTZMANN

Écrit par :

  • : ancien membre de l'École française d'Athènes, professeur émérite d'archéologie grecque à l'université de Paris-X-Nanterre

Classification

Pour citer l’article

Bernard HOLTZMANN, « RÉFORMES DE SOLON », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/reformes-de-solon/