RECUIT

ACIER - Technologie

  • Écrit par 
  • Louis COLOMBIER, 
  • Gérard FESSIER, 
  • Guy HENRY, 
  • Joëlle PONTET
  •  • 14 167 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Traitements thermiques des aciers »  : […] Ces considérations sur la structure de l'acier, fonction des conditions de refroidissement, ont une grande importance pratique. Elles sont, en effet, à la base des divers traitements thermiques qui permettent d'attribuer à un acier un large éventail de propriétés. Le plus simple de ces traitements est le recuit , qui comporte soit un chauffage au-dessu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acier-technologie/#i_12818

ALLIAGES

  • Écrit par 
  • Jean-Claude GACHON
  •  • 7 350 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Alliages métalliques industriels »  : […] Après ces considérations générales, nous pouvons maintenant nous intéresser à des alliages industriels. Les plus utilisés sont les aciers, qui présentent une palette particulièrement riche de produits, depuis ce qu'il est convenu d'appeler, plus ou moins péjorativement, la ferraille, jusqu'aux aciers inoxydables, en passant par les maragings , mis en œuvre pour des usages tel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alliages/#i_12818

ALUMINIUM

  • Écrit par 
  • Robert GADEAU, 
  • Robert GUILLOT
  •  • 9 640 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « Les alliages d'aluminium »  : […] L'aluminium pur a des emplois limités, sauf pour les conducteurs ; dès l'origine, on a cherché à faire des alliages, pour avoir des caractéristiques mécaniques plus élevées. La symbolisation employée ici est celle qui a été adoptée par l'Organisation internationale de normalisation (I.S.O.), fondée sur les symboles chimiques. Par exemple, Al-Cu 4 MgSi désigne le « duralumin » qui renferme en moye […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aluminium/#i_12818

CRISTAUX - Synthèse des cristaux

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 6 270 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La croissance en phase solide »  : […] Ce procédé est assez ancien et utilise deux techniques de la métallurgie : le recuit et le frittage. Le recuit consiste à chauffer un matériau polycristallin jusqu'à dépasser une température critique, dite de recristallisation, sans toutefois atteindre celle de la fusion. Dans ces conditions, le matériau se restaure, c'est-à-dire qu'une recristallisation s'effectue par germination et croissance de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cristaux-synthese-des-cristaux/#i_12818

FER - L'élément métallique

  • Écrit par 
  • Simone TALBOT-BESNARD
  •  • 2 789 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Structure du fer écroui et traitement thermique »  : […] L' évolution de la structure du fer écroui sous l'action d'un traitement thermique est liée à une diminution d'énergie libre correspondant à la libération de l'énergie emmagasinée au cours de la déformation. Pour un échantillon polycristallin donné, l'expérience montre qu' il existe un degré de déformation minimale nécessaire pour que cette évolution aboutisse à la recristallisation, c'est-à-dire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fer-l-element-metallique/#i_12818

INTERFACES

  • Écrit par 
  • Simone BOUQUET, 
  • Jean-Paul LANGERON
  •  • 8 284 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Joints de grains »  : […] Dans la zone de raccordement entre deux grains, certains atomes sont situés dans des sites qui correspondent aux positions normales pour chacun des deux réseaux : ce sont les sites de coïncidence. Les autres atomes se placent dans une position intermédiaire, la plus apte à minimiser l'énergie. La cohérence du joint s'exprime par la proportion d'atomes en sites de coïncidence. L'énergie interfacial […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/interfaces/#i_12818

MATIÈRE (physique) - État solide

  • Écrit par 
  • Daniel CALÉCKI
  •  • 8 602 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Le solide cristallisé »  : […] Quand, sans précaution particulière, on fait passer un corps pur de l'état liquide à l'état solide, de très nombreux et tout petits cristaux, des germes, commencent par se former à la température de solidification ; au fur et à mesure qu'on retire de la chaleur au corps, ces germes grossissent et tout le corps finit par se trouver à l'état solide. Comme les germes cristallins n'ont aucune raison […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matiere-physique-etat-solide/#i_12818

VERRE

  • Écrit par 
  • Pierre PIGANIOL, 
  • Micheline PROD'HOMME, 
  • Aniuta WINTER
  •  • 12 529 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Homogénéité et isotropie »  : […] Un verre optique est un milieu destiné à diriger la lumière suivant un trajet bien défini ; pour que ce trajet puisse être déterminé avec précision, il faut que le verre ait les mêmes caractéristiques dans tout son volume, qu'il soit homogène, et cela d'autant plus parfaitement que la précision exigée par son emploi est plus grande. En effet, le manque d'homogénéité provoque une variation de l'i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/verre/#i_12818