RAYMOND III (1140?-1187) comte de Tripoli (1152-1187)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Fils du comte Raymond II et d'Hodierne, fille de Baudouin II de Jérusalem, encore mineur à la mort de son père en 1152, Raymond III de Tripoli fut placé sous la tutelle du roi Baudouin III. L'empereur byzantin ayant renoncé à épouser sa sœur Mélisende, il fit ravager Chypre en 1161. Capturé par Nūr al-Dīn à Ḥarīm deux ans plus tard, il ne fut relâché contre rançon qu'en 1172 : entre-temps son comté souffrit beaucoup des attaques menées par Nūr al-Dīn pendant que le roi Amaury était en Égypte. Raymond III chercha à mener une politique active contre ses voisins musulmans, mais, après le siège infructueux de Hama en 1177, il céda aux hospitaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem, établis dans le Krac des chevaliers, tous les territoires frontaliers faisant face aux villes fortifiées musulmanes, Ḥamā et Homs (1180).

Du fait de sa parenté avec le roi, il assura la régence du royaume de Jérusalem durant la minorité de Baudouin IV (1174-1176) et pendant celle de Baudouin V (1185-1186). La seconde régence lui avait été conférée pour une période de dix ans après la mort éventuelle de ce dernier, mais il en fut évincé par le couronnement de Sibylle de Jérusalem et de Guy de Lusignan. N'ayant pu s'assurer de l'appui de la sœur de Sibylle qu'il voulait opposer à celle-ci, il se réfugia dans sa principauté de Galilée (dont il avait épousé la princesse douairière, Échive) et s'allia à Ṣalāh al-Dīn (Saladin) contre le roi Guy.

L'invasion du royaume le ramena dans l'armée royale ; il déconseilla vainement une marche sur Tibériade où sa femme était assiégée, mais échappa au désastre de Ḥāṭṭin. Réfugié à Tripoli, il y mourut, laissant pour héritier son filleul Raymond d'Antioche, sous réserve des droits des comtes de Toulouse. Le parti qui lui était opposé et dont le chef était le maître du Temple, Girard de Ridefort, en fit le responsable de la perte du royaume, mettant en cause son alliance avec Ṣalāh al-Dīn.

—  Jean RICHARD

Écrit par :

  • : doyen de la faculté des lettres et sciences humaines de Dijon

Classification

Pour citer l’article

Jean RICHARD, « RAYMOND III (1140?-1187) comte de Tripoli (1152-1187) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/raymond-iii/