HARRYHAUSEN RAY (1920-2013)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Spécialiste américain des effets spéciaux, Ray Harryhausen fut l’un des premiers à tourner des séquences image par image. La technique qu’il mit au point, baptisée Dynamation par la suite, donnait l’impression que les acteurs interagissaient avec des maquettes animées (souvent de taille réduite) : elle apporta un réalisme sans précédent à des films tels que Jason and the Argonauts (1963, Jason et les Argonautes) de Don Chaffey et Clash of the Titans (1981, Le Choc des Titans) de Desmond Davis, récompensé à de nombreuses reprises.

Raymond Frederick Harryhausen naît le 29 juin 1920 à Los Angeles. Il s’inspire très tôt des effets que Willis O’Brien crée pour les films The Lost World (1925, Le Monde perdu) d’Harry O. Hoyt et King Kong (1933) d’Ernest Schoedsack et Merian Cooper. Après avoir vu ce dernier long-métrage, il commence à réaliser dans le garage familial de courts films d’animation à l’aide des marionnettes qu’il filme image par image. Vers l’âge de dix-huit ans, il rencontre Willis O’Brien. Sur son conseil, Ray Harryhausen prend des cours de dessin et d’anatomie au Los Angeles City College pour améliorer sa technique, puis des cours de cinéma à l’université de Californie du Sud. C’est à cette époque qu’il met en place le procédé Dynamation.

En 1940, Harryhausen obtient son premier poste dans l’animation : il travaille pour le producteur George Pal sur plusieurs courts-métrages qui utilisent des marionnettes filmées image par image. Il sert ensuite dans l’armée américaine, où il travaille avec le réalisateur Frank Capra sur des films destinés à l’entraînement militaire et à la propagande. Démobilisé en 1946, Harryhausen crée une série de courts-métrages inspirés de contes qu’il diffuse dans les écoles. Willis O’Brien lui demande peu après de lui prêter main forte sur le tournage de Mighty Joe Young (1949, Monsieur Joe) d’Ernest B. Schoedsack. Ce film d’aventure, qui fait apparaître un gigantesque singe ‒ à la manière de King Kong – et dont Harryhausen réalise en grande par [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Alison ELDRIDGE, « HARRYHAUSEN RAY - (1920-2013) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ray-harryhausen/