Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

QARAKHANIDES ou KARAKHĀNIDES LES (Xe-XIIIe s.)

Dynastie turque, connue aussi sous le nom de Ilek Khans, les Qarakhanides ont régné du xe siècle au début du xiiie sur le Turkestan oriental et occidental.

Constituant probablement un rameau des Qarlouq, ils apparaissent dans l'histoire au ixe siècle à l'occasion de combats contre les Samanides qu'ils éliminent totalement à la fin du xe siècle ; durant cette période, les Qarakhanides ont adopté l'islam et, par la suite, reconnu l'autorité du calife abbasside de Bagdad. En raison du système traditionnel de division du pouvoir, les territoires des Qarakhanides furent, avant le milieu du xie siècle, gérés par deux groupes principaux, l'un à l'est (les Hassanides) dans le Ferghana oriental et la Kachgarie avec Kachgar et Balasaghoun comme centres, l'autre (les Alides) à l'ouest, dans le Ferghana occidental et la Transoxiane avec Samarkand comme capitale.

Les Hassanides ont ensuite dominé tout le Ferghana et fait de Kachgar un grand centre religieux et culturel musulman ; c'est là qu'ont vécu, au xie siècle, Mahmoud Kachgarî, auteur du Divân-i lugât it-türk, premier grand dictionnaire de la langue turque, et Youssouf Khass Hadjib, auteur du Kutadgu Bilig, vaste épopée des Turcs. Dans le courant du xiie siècle, les territoires hassanides ont été envahis par les Mongols Qara Khitaï, et la dynastie a finalement disparu au début du xiiie siècle.

Les khans alides de la seconde moitié du xie siècle ont été des hommes épris d'art et de culture, mais ont été en conflit latent avec les milieux religieux musulmans qui firent appel aux Seldjoukides : ceux-ci établirent leur suzeraineté sur les Alides à la fin du xie siècle ; ils furent remplacés après 1141 par les Qarakhitaï, les Alides ne conservant que le Khorassan pendant quelques décennies avant de disparaître, supplantés par les Khwarezm Chahs.

Les Qarakhanides constituent la première grande dynastie turque islamisée, et l'influence qu'ils ont exercée en Transoxiane et en Kachgarie a contribué à répandre l'islam parmi les tribus turques ; c'est durant leur domination qu'a été créée au Turkestan oriental, au xiie siècle, la confrérie mystique Yasawiyya par Ahmed Yasawî. À cette époque également, le Turkestan a connu une prospérité certaine, mais la fragmentation du pouvoir et l'esprit pacifique des souverains ont facilité la conquête de leurs territoires par des voisins plus entreprenants. Un des mérites essentiels des Qarakhanides est d'avoir fortement contribué à islamiser et à turciser l'Asie centrale — devenue le « Turkestan » — en dépit du voisinage des Iraniens et des Mongols.

— Robert MANTRAN

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : membre de l'Institut, professeur émérite à l'université de Provence-Aix-Marseille-I

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • SAMARCANDE

    • Écrit par Pierre CHUVIN
    • 3 712 mots
    • 2 médias
    ...Samarcande est quelque peu éclipsée, à l'heure de la renaissance iranienne (ixe siècle), par Boukhara où brille la dynastie des Samanides (875-999). Mais elle retrouve une place privilégiée sous la dynastie qui marque l'arrivée au pouvoir des Turcs en Asie centrale, les Qarakhanides, bientôt...
  • SIBÉRIE

    • Écrit par Vadime ELISSEEFF, Pascal MARCHAND, Guy MENNESSIER
    • 14 170 mots
    • 6 médias
    Si les rapports des Kitan avec leurs voisins islamisés des Qarakhanides furent relativement calmes, il n'en fut pas de même à l'est avec les Djurtchët du bassin de l'Amour. En 1125, ces vassaux des Kitan, restés forestiers, éleveurs et bons fauconniers, fondèrent l'empire des Jin (1125-1206).
  • TURCS

    • Écrit par Robert MANTRAN
    • 2 034 mots
    • 1 média
    ...de Turcs furent pris comme esclaves ou recrutés comme soldats dans l'armée des Samanides de Transoxiane. Le premier État turc musulman a été celui des Qarakhanides, dans la région de Kashgar (xe-xie s.) ; ces Qarakhanides (peut-être descendants des Qarlouq) ont été en lutte contre d'autres Turcs, ...

Voir aussi