QABOUS IBN SAÏD (1940-2020)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Qabous ibn Saïd ibn Taïmour al-Mu’azzam al Saïd, plus connu sous le nom de Sultan Qabous, a régné sur le sultanat d’Oman pendant près d’un demi-siècle, de sa prise de pouvoir en juillet 1970 à son décès le 10 janvier 2020 des suites d’un cancer.

Sultan Qabous

Photographie : Sultan Qabous

Photographie

À la tête d'un sultanat prospère qu'il a dirigé en despote éclairé pendant cinquante ans, Qabous ibn Saïd (ici en 2003) est toujours resté à l'écart des conflits qui secouent le Moyen-Orient. 

Crédits : Yves Gellie/ Gamma-Rapho/ Getty Images

Afficher

Il naît le 18 novembre 1940 dans le Dhofar (sud de l’Oman), à Salalah, agglomération la plus peuplée du pays après Mascate, la capitale. Descendant de la dynastie des Al Bu Saïd qui remonte à 1744, il est le fils unique du sultan Saïd ibn Taïmour, qui règne sur ce protectorat britannique de fait. À l’âge de seize ans, il est envoyé en Angleterre pour ses études et sort diplômé de l’Académie royale militaire de Standhurst, puis sert un an dans l’armée britannique en Allemagne.

Alors que le pétrole, découvert en 1962, commence à être exploité, Qabous revient à Oman où son père est aux prises avec une rébellion marxiste dans le Dhofar. Cette révolte de la misère apparue au début des années 1960 s’est organisée en un Front de libération, soutenu par la République démocratique populaire du Yémen limitrophe. Lors d’une révolution de palais, en 1970, Qabous détrône son père, qui maintient le sultanat dans un régime féodal depuis 1932.

Qabous œuvre à l'intégration d’un territoire national fragmenté aux fortes tendances centrifuges et formellement indépendant à partir de 1971. Le nom du pays, Mascate et Oman, renvoyant à la dualité entre un littoral tourné vers l'extérieur et les bastions montagnards de l'intérieur, devient sultanat d’Oman. Vers 1975, le sultan parvient à réduire la rébellion du Dhofar, avec l’aide des forces armées britanniques, de renforts iraniens et jordaniens, et d’un soutien financier d'Abu Dhabi et de Riyad. La politique d'amnistie et de développement régional du nouveau sultan favorise la pacification du territoire.

Qabous gouverne en despote éclairé et entreprend, grâce aux revenus du pétrole, la modernisation de son pays qu’il dote d’un réseau routier, d’un système scolaire et d’infrastructur [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : ancienne élève de l'École normale supérieure, agrégée de géographie, maître de conférences à l'université de Paris-IV-Sorbonne

Classification

Autres références

«  QABOUS IBN SAÏD (1940-2020)  » est également traité dans :

OMAN

  • Écrit par 
  • Brigitte DUMORTIER
  •  • 3 674 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Cinquante années de règne du sultan Qabous »  : […] Diplômé de Standhurst, le Saint-Cyr britannique, Qabous fomenta en 1970 une révolution de palais pour détrôner son père, hostile aux innovations, qui régnait depuis 1932. Qabous, gouvernant en despote éclairé, a travaillé à l'intégration nationale et à la modernisation du pays . Une révolte de la misère, qui avait éclaté dans le Dhofar en 1961, se structura en 1965 avec la création d'un Front de l […] Lire la suite

Pour citer l’article

Brigitte DUMORTIER, « QABOUS IBN SAÏD (1940-2020) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 03 février 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/qabous-ibn-said/