PYROLUSITE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

De formule MnO2, la pyrolusite est un oxyde naturel de manganèse. Elle est une pseudomorphose de l'acerdèse MnO(OH) dont elle dérive par déshydratation, le minéral devenant friable et tachant les doigts de noir.

La pyrolusite s'observe en masses compactes cristallines ou cryptocristallines, éventuellement en masses pulvérulentes qui rappellent la suie. La véritable forme cristalline de la pyrolusite est donnée par la polianite. Ce minéral cristallise dans le système quadratique. Les cristaux rares se présentent en aiguilles ou en bâtonnets.

De couleur noire, elle présente une irisation bleuâtre d'aspect métallique. Sa dureté varie de 5-6, dans les cristaux, à 2, en masses. Le trait caractéristique de la pyrolusite est le clivage parfait selon (110). Sa masse volumique est de 4,7 à 5 grammes par centimètre cube.

Plusieurs variétés, toutes de couleur noire, sont connues : l'asbolane (cobaltifère), la lampadite (cuprifère), la reissachérite (ferrifère), la wackenrodite (plombifère), la lithiophorite (lithinifère).

Du point de vue chimique, la pyrolusite MnO2 contient 63,2 p. 100 de manganèse. Elle ne fond pas au chalumeau. Entre 550 et 560 0C, elle se dissocie avec formation de braunite-β et, entre 940 et 1 100 0C, la braunite-β se transforme en haussmannite, stable à haute température. Elle est soluble dans HCl avec un dégagement de chlore ; ce procédé est utilisé en industrie chimique.

Employée en verrerie pour faire disparaître les teintes brunes et grises du verre grâce à ses propriétés oxydantes, la pyrolusite est souvent qualifiée dans l'industrie de « savon des verriers ».

La pyrolusite ne se forme dans les gîtes de manganèse hydrothermaux que si les conditions sont nettement oxydantes. Par contre, elle est répandue dans les faciès littoraux des gîtes sédimentaires. Elle n'apparaît que rarement dans les alluvions, du fait de sa friabilité. Elle est fréquente dans les zones d'oxydation des gisements de manganèse (Tchiatoura en Géorgie ; Nikopol en Ukraine). On la rencontre également dans les zones d'oxydation de filons métamorphiques (en Inde, en Afrique occidentale).

—  Philippe ROSSI

Écrit par :

Classification


Autres références

«  PYROLUSITE  » est également traité dans :

MANGANÈSE

  • Écrit par 
  • Bernard DUBOIS, 
  • Jacques FAUCHERRE, 
  • Gil MICHARD, 
  • Clotilde POLICAR, 
  • Jean-Louis VIGNES
  •  • 6 467 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Minerais et géochimie »  : […] Le manganèse est relativement abondant. Sa teneur moyenne dans la croûte terrestre est estimée à près de 0,1 p. 100, ce qui le classe au douzième rang des éléments chimiques. Trop électropositif, il ne se rencontre jamais à l'état métallique dans la nature. Dans les roches magmatiques, c'est un élément dispersé qui s'exprime rarement sous une forme minéralogique définie. Toujours divalent, il remp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manganese/#i_40346

OXYDES ET HYDROXYDES NATURELS

  • Écrit par 
  • Joseph BOLFA
  •  • 4 165 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Groupe du rutile »  : […] Le rutile TiO 2 cristallise dans le système quadratique (groupe spatial P 4 2 / mnm ). La structure est représentée sur la figure  d : les titanes sont placés aux sommets et au centre de la maille ; les oxygènes sont situés deux par deux sur deux diagonales des deux faces carrées opposées et sur la diagonale non parallèle aux deux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oxydes-et-hydroxydes-naturels/#i_40346

SCHEELE CARL WILHELM (1742-1786)

  • Écrit par 
  • Anders LUNDGREN
  • , Universalis
  •  • 823 mots

Chimiste suédois, né le 9 décembre 1742 à Stralsund (Poméranie, auj. Allemagne), mort le 21 mai 1786 à Köping (Suède). Carl Wilhelm Scheele développe son intérêt pour la chimie durant ses huit années d'apprentissage chez un apothicaire de Göteborg. En 1765, il part travailler chez un apothicaire de Malmö, où l'anatomiste Anders Jahan Retzius (1742-1821), de l'université de Lund, lui fait rencontre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carl-wilhelm-scheele/#i_40346

Pour citer l’article

Philippe ROSSI, « PYROLUSITE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/pyrolusite/