Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

PSYCHOPATHOLOGIE COGNITIVE

Conclusion et perspectives

Les recherches en psychopathologie cognitive ont apporté un nouvel éclairage sur différents types d’états ou de symptômes psychopathologiques. Cependant, il subsiste encore de nombreuses inconnues quant au rôle spécifique des dysfonctionnements cognitifs dans le développement, le maintien ou la récurrence de ces états ou symptômes. Par ailleurs, l’exploration des dimensions non conscientes (implicites) de ces dysfonctionnements constitue un défi majeur pour la psychopathologie cognitive, avec de redoutables problèmes méthodologiques et d’interprétation qui sont loin d’être résolus aujourd’hui.

L’approche cognitive en psychopathologie a également contribué au développement de différents types d’intervention psychologique. Ces interventions ont dès à présent fourni des résultats prometteurs, mais elles requièrent des explorations complémentaires afin d’asseoir réellement leur intérêt clinique et de déterminer quelles personnes sont les plus à même d’en bénéficier.

Plus généralement, il paraît essentiel d’aboutir à une approche plus intégrative des problèmes psychologiques, prenant en compte non seulement les dysfonctionnements cognitifs, mais également les dysfonctionnements émotionnels, motivationnels et relationnels.

— Martial VAN DER LINDEN

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Voir aussi