Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

PSCHENT

  • Article mis en ligne le
  • Modifié le
  • Écrit par
Le pharaon faisant une offrande au dieu crocodile Sobek - crédits : Erich Lessing/ AKG-images

Le pharaon faisant une offrande au dieu crocodile Sobek

Mot dérivé de l'égyptien pa-sekhemty, qui signifie les « deux puissantes ». C'est le nom de la double couronne qui symbolise l'union de la Haute-Égypte et de la Basse-Égypte et qui était portée par le roi des « deux pays ». Le pschent est composé de la couronne rouge qui était la couronne du pays du delta, et qui était placée sous la protection de la déesse de l'ancien royaume du delta Ouadjit « la Verte », déesse cobra fréquemment représentée ; l'autre partie de la double couronne, la couronne blanche, était placée sous la protection de la déesse vautour Nekhbet, déesse de Nekheb, ancienne capitale du royaume de la Vallée. Le premier roi à avoir rendu possible le rassemblement des deux couronnes est le roi Menès, que l'on a parfois identifié avec le roi Narmer. Si les couronnes s'appellent les « puissantes » en égyptien, c'est que les pharaons, intermédiaires entre les hommes et les dieux, étaient revêtus d'attributs surhumains par le pouvoir magique que leur communiquait la couronne, véritable être divin, et le roi pouvait faire l'objet d'un culte avec ses prêtres. Il existe toute une série d'hymnes adressés aux couronnes.

— Yvan KOENIG

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : docteur de troisième cycle, chargé de recherche au C.N.R.S, professeur à l'École pratique des hautes études (IVe section)

Classification

Pour citer cet article

Yvan KOENIG. PSCHENT [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 14/03/2009

Média

Le pharaon faisant une offrande au dieu crocodile Sobek - crédits : Erich Lessing/ AKG-images

Le pharaon faisant une offrande au dieu crocodile Sobek

Autres références

  • ÉGYPTE ANTIQUE (Histoire) - L'Égypte pharaonique

    • Écrit par
    • 12 278 mots
    • 17 médias
    ...se faire couronner selon un rituel antique. Il prenait possession de l'ensemble des territoires en courant autour des quatre bornes ; il se conciliait les dieux du Sud et ceux du Nord, puis il coiffait successivement la couronne du Sud
    , puis celle du Nord
    , et enfin les deux ensemble, le pschent
    .
  • PHARAON

    • Écrit par
    • 2 587 mots
    • 9 médias
    ...la couronne
    ), ou comme Roi de Haute-Égypte (avec la couronne
    ), les deux couronnes pouvant d'ailleurs être réunies en une seule (c'est le pschent
    ). Il peut porter d'autres coiffures encore, mais celles-ci sont toujours ornées sur le front d'une uraeusdressée
    , le cobra, dont...