PSALTÉRION

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le psaltérion (du grec psaltêrion, « harpe ») est un instrument de musique muni de cordes pincées en boyau, en crin ou en métal tendues sur une table d'harmonie plate, souvent trapézoïdale, mais qui peut également être rectangulaire, triangulaire ou en forme d'ailes. Les cordes sont jouées « à vide », l'instrumentiste n'appuyant du doigt sur aucune touche pour produire les différentes notes.

L'instrument, probablement originaire du Proche-Orient, est attesté en Europe au xiie siècle sous la forme d'une variété de psaltérion médiéval arabe trapézoïdal, le qānūn. Populaire en Europe jusqu'au xve siècle environ, il y a évolué en adoptant plusieurs formes, notamment la « tête de porc » caractéristique, c'est-à-dire avec deux côtés incurvés (istrumento di porco, en italien). Les cordes étaient pincées avec les doigts ou avec deux plectres en plume d'oie. Même après son déclin, la haute société a continué à le pratiquer dans certaines circonstances. Il a également donné naissance au clavecin, qui est un grand psaltérion doté d'un mécanisme de clavier pour pincer les cordes. Les psaltérions encore joués dans la musique traditionnelle européenne comprennent le kantele (ou kannel) finlandais et ses parents baltes, notamment le kannel estonien, qui se joue avec un archet et non en pinçant les cordes, le kandele Carélien, le kokle (ou kuokle) letton, le kankles lituanien et le gusli russe.

Le qānūn médiéval s'est également diffusé vers l'Orient, de l'Inde à l'Indonésie et à la Chine. Il occupe encore un rôle important dans la musique des pays arabophone et se joue avec des onglets ; il est normalement muni de cordes triples.

Les psaltérions appartiennent à la grande famille des cithares, c'est-à-dire des instruments aux cordes tendues sur un cadre ou un support sans bras ni manche ; des psaltérions non occidentaux sont ainsi parfois appelés cithares. Le tympanon est un psaltérion dont les cordes sont frappées avec des marteaux au lieu d'être pincées.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  PSALTÉRION  » est également traité dans :

CITHARE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 140 mots

Instrument à cordes pincées, du genre lyre, particulièrement apprécié des Grecs de l'Antiquité. Les cordes (de 5 à 11) sont de longueur égale et vibrent à vide sur une caisse de résonance plate et oblongue. Le terme désigne, en outre, un grand nombre d'instruments à cordes frappées ou pincées, dépourvus de manche, à corps unique et qui diffèrent du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cithare/#i_29202

TYMPANON

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 275 mots

L'instrument à cordes appelé tympanon est une version du psaltérion dans laquelle les cordes sont frappées avec de petits marteaux au lieu d'être pincées. Les tympanons européens – comme le Hackbrett des Alpes, le cimbalom (ou cymbalon, ou cymbálum […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tympanon/#i_29202

XYLOPHONE, en bref

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 635 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Histoire »  : […] xvie siècle, amené par les esclaves d'Afrique orientale. À cette époque, on trouve également un instrument de ce type en Europe, appelé psaltérion de bois ; conçu chromatiquement, cet instrument possède déjà la forme du xylophone moderne. Depuis 1920, il existe des xylophones pourvus de tubes métalliques placés sous […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/xylophone-en-bref/#i_29202

Pour citer l’article

« PSALTÉRION », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 décembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/psalterion/