PRIX NOBEL DE CHIMIE 2017

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La révolution de la « haute résolution » en cryomicroscopie électronique

Un effort collectif a donc permis de faire de la cryomicroscopie électronique une technique de premier plan en biologie structurale. D’un côté, les programmes de reconstruction tridimensionnelle ont été perfectionnés par de nombreuses équipes. D’un autre côté, les microscopes électroniques sont devenus de plus en plus stables, automatisés et simples d’utilisation. La dernière pierre de l’édifice vient du développement de caméras qui sont capables d’enregistrer directement les électrons. En effet, jusqu’au début des années 2000, les images étaient enregistrées sur des films photographiques qui devaient être développés et vérifiés à la main puis digitalisés un par un, limitant considérablement le nombre d’images qui pouvaient être analysées. Des caméras digitales ont ensuite été développées. Cependant, les détecteurs ne pouvant pas supporter les dommages causés par un faisceau d’électrons, des systèmes de détection indirecte convertissant les électrons en lumière ensuite détectée par une caméra ont alors été utilisés. Richard Henderson a participé au développement de caméras capables de détecter directement les électrons, augmentant ainsi considérablement leur sensibilité et leur résolution. L’ensemble de ces développements a permis de faire de la cryoME une méthodologie reconnue comme l’une des plus importantes en biologie. Elle permet maintenant de comprendre la structure tridimensionnelle des macromolécules du vivant à une échelle atomique.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages

Médias de l’article

Jacques Dubochet

Jacques Dubochet
Crédits : Jean-Christophe Bott/ AP/ SIPA

photographie

Richard Henderson

Richard Henderson
Crédits : Frank Augstein/ AP/ SIPA

photographie

Joachim Frank

Joachim Frank
Crédits : Richard Drew/ AP/ SIPA

photographie

Afficher les 3 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Rémi FRONZES, « PRIX NOBEL DE CHIMIE 2017 », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 décembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/prix-nobel-de-chimie-2017/