ECCLÉSIASTIQUES PRIVILÈGES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Faveurs juridiques par lesquelles le droit de l'Église, se montrant soucieux des personnes, permet d'adapter la loi générale à des situations particulières ou de combler ses lacunes. À certaines époques, les privilèges accordés à des individus ou à des institutions ont été très florissants. L'Église en a obtenu d'autres de la part des autorités civiles, estimant que c'était pour elle une condition juridique essentielle pour exercer sa mission spirituelle et pour garder ou préserver, au milieu des autres sociétés humaines, son caractère propre. C'est ainsi que les concordats établissaient ou reconnaissaient à l'Église une situation propre et plus ou moins avantageuse par rapport aux lois du pays. Parmi les privilèges figurant dans le droit canonique, il faut mentionner les immunités et exemptions des clercs, les privilèges des évêques et des cardinaux, ceux du pape et surtout ceux des religieux. Beaucoup de ces privilèges concernaient d'ailleurs l'exercice des fonctions et n'avaient pas d'abord un caractère privé.

À l'époque actuelle, l'importance de ces privilèges décroît. On insiste plutôt sur une certaine égalité entre tous les membres du peuple de Dieu, ainsi que sur la nécessité d'élaborer de manière plus adéquate le statut des fonctions. En de nombreuses nations, d'ailleurs, l'Église préfère s'appuyer sur les libertés d'opinion et de réunion que la plupart des États ont inscrites dans leur constitution plutôt que sur des statuts particuliers qui ne peuvent que la rendre dépendante des gouvernements locaux.

—  Jean PASSICOS

Écrit par :

Classification


Autres références

«  ECCLÉSIASTIQUES PRIVILÈGES  » est également traité dans :

ECCLÉSIASTIQUES IMMUNITÉS & EXEMPTIONS

  • Écrit par 
  • Jean PASSICOS
  •  • 223 mots

Les privilèges dont jouissent les clercs comportent des immunités et exemptions soit à l'intérieur de l'Église soit vis-à-vis de la société civile. Dans une société de plus en plus sécularisée, ils ont perdu beaucoup de leur importance. Les clercs jouissent du privilège du canon, qui date du Concile de Latran de 1139 et les protège des voies de fait qu'ils pourraient subir ; du privilège du for, q […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/immunites-et-exemptions-ecclesiastiques/#i_22969

PEINE DE MORT

  • Écrit par 
  • André DUMAS, 
  • Michel TAUBE
  •  • 7 983 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La dureté du temps et le contrat social »  : […] Durant l'époque de la chrétienté, la peine de mort demeure pratique courante. On constate bien les efforts de l'Église pour éliminer la cruauté des peines antiques (la crucifixion romaine, par exemple, est proscrite) et pour faire instruire par des cours ecclésiastiques les procès contre les clercs, l'exécution de la sentence elle-même étant toujours réservée au bras séculier. Mais ces exceptions […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peine-de-mort/#i_22969

RÉACTION ARISTOCRATIQUE

  • Écrit par 
  • Louis TRENARD
  •  • 856 mots

Nom qui désigne la réaction des privilégiés au cours du xviii e siècle contre l'ordre politique et social établi par Louis XIV. La réaction aristocratique comprend une réaction proprement nobiliaire, venue de ceux qu'on appelle des gentilshommes, une autre du clergé et, enfin, celle des parlementaires et de la noblesse de robe en général. Chacun […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reaction-aristocratique/#i_22969

Pour citer l’article

Jean PASSICOS, « ECCLÉSIASTIQUES PRIVILÈGES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/privileges-ecclesiastiques/