PRINTEMPS DES PEUPLES, en bref

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le Congrès de Vienne qui, en 1815, avait sanctionné l'échec du premier Empire français, avait remodelé la carte de l'Europe au profit d'une Sainte-Alliance des monarchies autoritaires de Prusse, d'Autriche et de Russie. Alors que la Révolution française avait accéléré le mouvement de constitution des identités nationales amorcé au xviiie siècle, celles-ci ne sont absolument pas prises en compte dans le nouveau tracé des frontières. Aussi, à la faveur de la crise économique qui a commencé en 1846, des insurrections éclatent-elles dans presque toutes les capitales européennes, au printemps de 1848. Si la première d'entre elles, à Paris, dès le mois de février, est d'inspiration démocratique, les suivantes prennent un tour nettement plus libéral et national : Tchèques et Hongrois réclament leur indépendance à l'Autriche, tandis qu'une partie des Italiens et des Allemands luttent pour l'unité nationale. Cette manifestation brutale du désir d'États-nations n'a toutefois aucune traduction concrète dans l'immédiat : après ce « printemps des peuples », des gouvernements autoritaires reprennent vite le pouvoir en France et dans l'Empire d'Autriche, tandis que les unités italienne et allemande sont ajournées.

Risorgimento, Milan, 1848

Risorgimento, Milan, 1848

photographie

La barricade de San Babila pendant les Cinq Journées de Milan (18-22 mars 1848), important soulèvement contre l'occupant autrichien. 

Crédits : De Agostini

Afficher

—  Sylvain VENAYRE

Écrit par :

  • : professeur d'histoire contemporaine à l'université de Grenoble-II

Classification


Autres références

«  PRINTEMPS DES PEUPLES (1848)  » est également traité dans :

PRINTEMPS DES PEUPLES

  • Écrit par 
  • Pierre MILZA
  •  • 1 102 mots
  •  • 2 médias

Quinze ans après la flambée d'agitation libérale et nationale qui avait ébranlé l'ordre restauré par les vainqueurs de Napoléon lors du congrès de Vienne (1814-1815), l'Europe connaît, en 1848, une nouvelle poussée de fièvre qui, gagnant de proche en proche toute une partie du continent, s'étend cette fois jusqu'au cœur du système politico-diplomatique dont l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/printemps-des-peuples/

SLOVÉNIE

  • Écrit par 
  • Evgen BAVCAR, 
  • Antonia BERNARD, 
  • Emmanuelle CHAVENEAU, 
  • Edith LHOMEL, 
  • Franc ZADRAVEC
  •  • 10 226 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La Slovénie unifiée »  : […] L'unité linguistique et culturelle ainsi constituée servit de fondement à la prise de conscience politique lors des bouleversements de 1848. Le nombre de gens instruits a augmenté, l'orthographe a été modernisée avec la gajica (alphabet adopté en 1850), l'idée de l'unité ethnique et linguistique s'est ancrée dans les consciences, le terme même de « Slovène » a pris le pas sur les dénominations pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/slovenie/#i_70369

Pour citer l’article

Sylvain VENAYRE, « PRINTEMPS DES PEUPLES, en bref », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/printemps-des-peuples-en-bref/