POZNANIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Province polonaise, l'un des piliers de la Pologne historique, la Poznanie, qui constitue la majeure partie de la Grande-Pologne, est l'une des principautés qui constituèrent au xive siècle le royaume unifié. Sa capitale, Gniezno, siège du primat catholique, sera supplantée par Poznań. Lors du premier partage de la Pologne, en 1772, les districts septentrionaux sont attribués à la Prusse, qui annexe l'ensemble de la province en 1793 (second partage de la Pologne). En 1807, la province est incorporée dans le grand-duché de Varsovie ; mais, en 1815, elle retombe sous la domination prussienne. Jusqu'à 1840, la Poznanie jouit d'une large autonomie (assemblée provinciale, gouverneur polonais : le prince Radziwill). Après 1840, la Prusse établit des colons allemands, reprenant la politique de Frédéric II, et supprime l'égalité des langues. En 1848, la province s'insurge contre la Prusse, mais l'échec du soulèvement provoque un renforcement de la germanisation. Ce sera désormais la politique du gouvernement de Berlin jusqu'en 1914. À l'époque du Kulturkampf, l'allemand devient la seule langue enseignée ; après 1900, même le catéchisme est enseigné dans cette langue, d'où la grève scolaire de 1903. En même temps, le gouvernement prussien tente d'exproprier les Polonais au profit des colons allemands (lois de 1886, 1904 et 1908) et dépense dans ce but 1,3 million de mark-or. Les résultats sont médiocres : en 1910, 61 p. 100 des habitants sont toujours polonais et, selon les autorités elles-mêmes, la conscience nationale polonaise est de plus en plus forte. Aussi les Polonais secouent-ils la domination allemande le 27 décembre 1918. Néanmoins, certains districts frontaliers seront laissés à l'Allemagne par le traité de Versailles. Durant la Seconde Guerre mondiale, l'Allemagne nazie annexe toute la Poznanie (Gau de Wartheland), qui redevient entièrement polonaise en 1945.

—  Jean BÉRENGER

Écrit par :

  • : professeur émérite à l'université de Paris-IV-Sorbonne

Classification


Autres références

«  POZNANIE  » est également traité dans :

POLOGNE

  • Écrit par 
  • Jean BOURRILLY, 
  • Georges LANGROD, 
  • Michel LARAN, 
  • Marie-Claude MAUREL, 
  • Georges MOND, 
  • Jean-Yves POTEL, 
  • Hélène WLODARCZYK
  •  • 44 181 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « Renaissance de la Pologne (1914-1921) »  : […] Les Polonais se virent mobilisés dans les deux camps adverses. Beaucoup n'espéraient, au mieux, qu'une autonomie accordée par le futur vainqueur : le Comité national polonais de Varsovie comptait sur la Russie, alors que le Haut Comité national de Vienne misait sur l'Autriche dont les armées englobaient les légions de Piłsudski. Il devint rapidement évident que la principale menace pour l'avenir v […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pologne/#i_37052

POZNAŃ, all. POSEN

  • Écrit par 
  • Jean-Paul VOLLE
  •  • 355 mots
  •  • 2 médias

Située sur la Warta, Poznań, vieille capitale ducale et épiscopale de l'État polonais, est devenue une cité active, aux fonctions régionales étendues, riche de 565 000 habitants en 2007. Petite ville sans grande influence jusqu'au xix e  siècle, Posen, capitale de la Prusse méridionale, devient, au cours de la période prussienne, une imposante pl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/poznan-posen/#i_37052

Pour citer l’article

Jean BÉRENGER, « POZNANIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/poznanie/