POUR UNE APPROCHE COGNITIVE DES CONVENTIONS ÉCONOMIQUES, André OrléanFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les années 1970 sont marquées par le regain de vitalité d'une « nouvelle macroéconomie classique » fondée, d'une part, sur le principe de rationalité étendu aux anticipations et, d'autre part, sur la revendication d'une coordination par le marché. Face à ce modèle dominant, de nouvelles hétérodoxies se construisent : la volonté de leurs partisans est d'échapper à l'« économisme » en intégrant d'autres disciplines. Née dans les années 1980, l'économie des conventions fait partie de ces programmes de recherche « alternatifs ». Son but est de construire un cadre d'analyse conciliant l'individualisme méthodologique avec les institutions et le principe de rationalité limitée. Paru dans un numéro spécial de la Revue économique qui présente les thèses conventionnalistes, l'article d'André Orléan « Pour une approche cognitive des conventions économiques » s'intéresse en particulier à la convention financière.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : chercheur au G.R.E.S.E. (Groupe de recherches épistémologiques et socio-économiques), université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Annie SORIOT, « POUR UNE APPROCHE COGNITIVE DES CONVENTIONS ÉCONOMIQUES, André Orléan - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/pour-une-approche-cognitive-des-conventions-economiques/