POUR UNE APPROCHE COGNITIVE DES CONVENTIONS ÉCONOMIQUES, André OrléanFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Individualisme méthodologique et rationalité limitée : une remise en cause de la coordination par les marchés walrassiens

Deux questions sont finalement posées par l'économie des conventions : le postulat de la rationalité substantielle (en termes de maximisation d'un résultat ex ante) peut-il garder toute sa cohérence dans un contexte d'incertitude ? Le système de coordination par les prix de marché est-il approprié en situation d'incertitude ? La réponse des conventionnalistes repose sur trois piliers : un individualisme méthodologique reformulé, une rationalité limitée et procédurale, une coordination « institutionnelle ».

Le recours à une convention comme mécanisme de coordination n'est pas de nature à remettre en cause le postulat d'individualisme – cette continuité affirmée pose d'ailleurs la question du statut relatif de l'économie des conventions par rapport à la théorie standard. Les conventions, à l'origine des institutions, émanent des individus mais s'imposent à eux en retour : « La convention doit être appréhendée à la fois comme le résultat d'actions individuelles et comme un cadre contraignant les sujets. » S'inspirant à la fois des travaux de Herbert Simon et ceux d'Oliver Williamson, l'économie des conventions adopte une rationalité « limitée » et « procédurale » : les agents ne peuvent pas optimiser ex ante le résultat de leurs décisions. Une décision est prise, non parce qu'elle est la plus satisfaisante en termes de résultats attendus, mais parce que la procédure utilisée est considérée comme la meilleure possible. Dans ce contexte, les conventions, par leur contenu prescriptif, assurent la fonction de coordination d'intérêts contradictoires. La coordination peut alors revêtir différentes formes (coutume, médiation, arrangement, relation d'autorité). Dans l'approche conventionnaliste, le problème de la coordination des plans des agents ne peut être entièrement résolu par le rapport d'échange, tel qu'il se trouve défini au moment de la signature du contrat. Si l'article d'André Orléan se focalise sur la conv [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : chercheur au G.R.E.S.E. (Groupe de recherches épistémologiques et socio-économiques), université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Annie SORIOT, « POUR UNE APPROCHE COGNITIVE DES CONVENTIONS ÉCONOMIQUES, André Orléan - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 novembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/pour-une-approche-cognitive-des-conventions-economiques/