PORTLAND, Oregon

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

États-Unis : carte administrative

États-Unis : carte administrative
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Portland

Portland
Crédits : dorinser/ Shutterstock

photographie


Située entre la chaîne des Cascades et la chaîne côtière, qui la sépare de l’océan Pacifique, Portland est baignée par la rivière Willamette, affluent du fleuve Columbia, à 150 kilomètres de son embouchure sur le Pacifique. Ville portuaire de l’extrême nord-ouest de l’État de l’Oregon, dont elle est la ville principale, elle est la vingt-cinquième agglomération des États-Unis, avec 2 453 000 habitants en 2017 (647 805 dans la ville de Portland).

États-Unis : carte administrative

États-Unis : carte administrative

Carte

Carte administrative des États-Unis. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

À l’arrivée des premiers colons, dans les années 1830, la confluence des rivières Willamette et Columbia est depuis longtemps occupée par les Indiens chinook, qui seront rapidement décimés par la variole et la malaria. Le site est repéré pour sa capacité à recevoir des navires de haute mer tout en étant à l’abri de l’océan et éclipse ainsi rapidement une première colonie située plus en amont sur la Willamette, Oregon City. C’est Francis W. Pettygrove, l’un des fondateurs de la nouvelle cité, qui décide de lui donner le nom de sa ville d’origine : Portland, dans le Maine. Le village compte 820 habitants en 1850, mais s’affirme rapidement comme le premier port du nord-ouest des États-Unis, grâce au travail et au transport du bois, nécessaire à l’édification des nouvelles cités de l’Ouest et l’étayage des mines. Dès les années 1860, Portland est, avec San Francisco, le grand port d’entrée de l’immigration chinoise, attirée par les besoins de main-d’œuvre pour la construction des lignes de chemin de fer, une population pauvre qui subira rapidement l’ostracisme de la part des migrants blancs et sera à l’origine d’une première ségrégation spatiale. C’est justement le chemin de fer qui va progressivement permettre au port en eau profonde de Seattle de détrôner celui de Portland. Toutefois, la ville poursuit son développement autour de ses activités portuaires, de l’exportation du bois et des produits agricoles. Le premier pont sur la Willamette est édifié en 1887, et Portland accueille, en 1905, une exposition d’envergure mondiale (Lewis and Clar [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  PORTLAND, Oregon  » est également traité dans :

COLUMBIA, fleuve

  • Écrit par 
  • Marion E. MARTS
  • , Universalis
  •  • 952 mots

Le Columbia, fleuve nord-américain long de 2 000 kilomètres, naît dans le lac Columbia, en Colombie-Britannique (Canada), près de la crête des montagnes Rocheuses. Il se dirige d'abord vers le nord-ouest, puis bifurque vers le sud et reçoit les eaux des rivières Kootenay et Pend Oreille avant d'atteindre la frontière américaine. Grossi par les rivières Spokane, Okanogan, Yakima, il traverse l'É […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/columbia-fleuve/#i_37953

Pour citer l’article

Laurent VERMEERSCH, « PORTLAND, Oregon », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/portland-oregon/