SEATTLE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Quinzième agglomération américaine avec ses 3,867 millions d’habitants (730 000 dans la ville même en 2018), Seattle est une ville portuaire de la côte nord-ouest des États-Unis, dans l’État de Washington. Abritée du Pacifique par l’immense baie du Puget Sound, elle est édifiée sur une langue de terre entre les eaux de la baie et celles du lac Washington. La ville bénéficie d’un environnement marqué par la présence de l’eau et, au sud, la silhouette du mont Rainier, volcan qui culmine à 4 392 mètres. Capitale de l’informatique et de l’aéronautique à l’échelle mondiale, l’agglomération s’étale d’Everett, au nord, à Tacoma, au sud, et compte parmi les villes les plus attractives des États-Unis.

États-Unis : carte administrative

États-Unis : carte administrative

Carte

Carte administrative des États-Unis. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Le site de la baie Elliott, située dans le Puget Sound, est occupé depuis longtemps par les Amérindiens Duwamish et Suquamish quand, en 1851, les premiers colons européens, menés par l’explorateur et homme politique Arthur Denny, s’y installent. Parmi eux figure un médecin, David Swinson Maynard, grand défenseur des droits des Amérindiens, qui nommera la ville en l’honneur de Seattle, chef des tribus amérindiennes locales avec qui il avait noué des liens étroits. L’industrie du bois et son transport vers San Francisco entraînent le développement d’un village, qui compte 1 150 habitants en 1870. Délaissée au profit de Tacoma pour accueillir le terminus de la compagnie ferrée Northern Pacific, Seattle doit attendre 1884 pour être reliée par le rail, et la fin du siècle pour finalement prendre le dessus sur sa voisine. Malgré l’incendie de 1889 qui détruit la quasi-totalité du centre-ville, en bois, la cité connaît une très forte croissance grâce à la ruée vers l’or du Klondike et la publicité de l’influent journaliste Erastus Brainerd, qui fait d’elle le port de départ incontournable vers les mines du Yukon et de l’Alaska. La ville est reconstruite en briques, comme en témoigne encore Pioneer Square, des collines le long du littoral sont nivelées pour permettre l’extension du port (avec l’île artificielle d’Harbor Island, notamment), [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  SEATTLE  » est également traité dans :

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Le territoire et les hommes) - Géographie

  • Écrit par 
  • Jacqueline BEAUJEU-GARNIER, 
  • Catherine LEFORT, 
  • Laurent VERMEERSCH
  •  • 19 931 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Un réseau urbain très polarisé »  : […] Si la population est concentrée sur les littoraux, ceux-ci sont loin de constituer un cordon d'urbanisation uniforme. Au contraire, on distingue trois grands foyers de population, organisés autour de trois grands chapelets de villes, les mégalopoles : – Le plus important, dans le Nord-Est, regroupe environ 55 millions d'habitants (années 2010) et est centré sur l'agglomération new-yorkaise. Surno […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-le-territoire-et-les-hommes-geographie/#i_37949

Pour citer l’article

Laurent VERMEERSCH, « SEATTLE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/seattle/