PIONEER-10

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le 2 mars 1972, une fusée Atlas Centaur SLV-3C décolle de la base de Cape Canaveral. Elle emporte les 260 kilogrammes de Pioneer-10, une sonde interplanétaire dotée de onze instruments scientifiques (magnétomètre, analyseur de plasma, détecteurs de particules chargées et de radiations, détecteurs d'astéroïdes et de météorites, télescopes à rayonnements cosmiques et à tube Geiger, photomètre ultraviolet, imageur-photopolarimètre et radiomètre infrarouge) et comprenant une antenne principale de 2,74 m de diamètre, trois petites antennes, quatre générateurs thermoélectriques radio-isotopiques au plutonium 238.

Le but de la mission Pioneer-10 est double : une rencontre avec Jupiter et ses satellites, qui aura lieu le 3 décembre 1973 et durant laquelle des images et des études de l'atmosphère et de la magnétosphère joviennes seront menées, et un périple aux confins du système solaire, vers l'étoile Aldébaran de la constellation du Taureau, située à 68 années-lumière du Soleil.

Pioneer-10 constitue ainsi un extraordinaire émissaire de notre civilisation pour une éventuelle forme de vie extraterrestre intelligente. Elle comporte à cette fin une plaque en aluminium doré sur laquelle sont gravés un homme, une femme, la sonde, sa trajectoire et la position de la Terre dans le système solaire, celle de ce dernier dans la Galaxie, enfin, un schéma de l'atome d'hydrogène. Le dernier signal émis par la sonde a été reçu sur Terre le 22 janvier 2003 ; Pioneer-10 était alors située à 12,23 milliards de kilomètres de notre planète, soit 82 fois environ la distance moyenne de la Terre au Soleil. À cette distance, il a fallu au signal radio – qui se propage à la vitesse de la lumière – plus de 11 heures et 20 minutes pour atteindre la Terre.

—  Véronique ANSAN

Écrit par :

  • : maître de conférences en sciences de la Terre à l'université de Nantes, laboratoire de planétologie et géodynamique, C.N.R.S. et université de Nantes

Classification

Pour citer l’article

Véronique ANSAN, « PIONEER-10 », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 décembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/pioneer-10/