Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

PINCEVENT

Le modèle d'habitation magdalénienne de Pincevent

Pincevent : dynamique de l'habitat - crédits : Encyclopædia Universalis France

Pincevent : dynamique de l'habitat

Au cours des années, près d'une vingtaine de ces sols d'habitat, s'organisant autour de grands foyers, ont été mis au jour à Pincevent. Très vite, A. Leroi-Gourhan, à partir de la récurrence des faits observés, a pu en établir le schéma général d'organisation.

Les grands foyers en cuvette, plus ou moins comblés de pierres, constituaient manifestement un pôle autour duquel se concentraient les activités domestiques sur une couronne de 1 m à 1,50 m de largeur ; les outils et les déchets d'os ou de silex que l'on y rencontre témoignent d'opérations liées à l'entretien du feu et à la cuisine, au travail du silex et des matières osseuses. Cette aire d'activité est reliée par de nombreux raccords à un vaste éventail des vestiges (pierres portant des traces de chauffe, silex et os), qui s'étend au-delà du foyer. Il s'agit en fait d'une zone d'évacuation où étaient rejetés peu à peu les déchets qui encombraient la zone de travail. En revanche, les Magdaléniens semblent avoir préservé, tout au long du séjour, l'espace situé en arrière du foyer, sans doute parce qu'il correspondait « à la partie de l'habitation où se trouvait le matériel de couchage ». Des groupements isolés de silex ou d'os, retrouvés un peu plus loin et souvent associés à de petits foyers, marquent des zones de travail plus spécifiques nécessitant de l'espace : dépeçage des animaux, traitement des peaux, fabrication des hampes pour les armes de jet...

Malheureusement, si l'existence d'un abri paraît plus que probable à proximité des vastes foyers, sa forme au sol n'est marquée par aucun aménagement construit. Seuls quelques cordons de vestiges, sans doute venus buter sur une paroi aujourd'hui disparue, suggèrent, dans certains cas, un plan d'habitation plus ou moins circulaire, de 2 à 3 m de diamètre. André Leroi-Gourhan pensait que l'abri léger (tente de peaux ou hutte de branchages) édifié par les Magdaléniens se refermait au-dessus du foyer, protégeant ainsi l'endroit où l'on s'installait le plus volontiers pour travailler. Les nouvelles analyses semblent indiquer que cet abri se situait plutôt en retrait de la zone de travail sur laquelle il s'ouvrait largement.

Ce type d'organisation se retrouve dans tous les campements découverts dans les niveaux supérieurs d'occupation et en particulier sur le niveau IV 20 où une douzaine d'installations, centrées sur un foyer principal, se répartissent sur 4 000 m2.

L'habitation no 1, qui est à l'origine de la découverte du gisement et représente l'une des occupations les plus anciennes du site, est un peu différente dans la mesure où l'ensemble des vestiges s'organise autour de trois grands foyers alignés ; la simultanéité de leur fonctionnement est démontrée par l'établissement de nombreux raccords de silex et de pierres entre les zones de travail qui leur sont associées ainsi que par les activités complémentaires qui y ont été réalisées. Il s'agit bien d'une seule habitation et non de l'agrégation de trois tentes comme on l'avait cru au départ. L'ensemble constituerait donc une variante particulière du modèle habituel.

Pincevent - crédits : Encyclopædia Universalis France

Pincevent

Pincevent (structures unicellulaires) - crédits : Encyclopædia Universalis France

Pincevent (structures unicellulaires)

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : directeur de recherche au C.N.R.S., directeur du laboratoire d'ethnologie préhistorique du C.N.R.S., U.R.A. 275

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Pincevent : dynamique de l'habitat - crédits : Encyclopædia Universalis France

Pincevent : dynamique de l'habitat

Pincevent - crédits : Encyclopædia Universalis France

Pincevent

Pincevent (structures unicellulaires) - crédits : Encyclopædia Universalis France

Pincevent (structures unicellulaires)

Autres références

  • ARCHÉOLOGIE (Méthodes et techniques) - L'archéologue et le terrain

    • Écrit par François GILIGNY
    • 4 296 mots
    • 5 médias
    ...coupes pouvant devenir le seul témoin restant des occupations anciennes, comme dans certaines grottes quasiment vidées au xxe siècle. Parfois, comme sur lesite de Pincevent, on a même pris des empreintes au latex qui constituent un témoin intéressant des coupes stratigraphiques (Orliac, 1975).
  • BRÉZILLON MICHEL (1924-1993)

    • Écrit par Michèle JULIEN
    • 1 008 mots

    Directeur des Antiquités puis inspecteur général de l'Archéologie de 1979 à 1986, Michel Brézillon fut un des grands serviteurs de la recherche archéologique en France. Mais ces dernières fonctions ne doivent pas faire oublier le scientifique averti ou même le voyageur aventureux des premières années....

  • EUROPE, préhistoire et protohistoire

    • Écrit par Gérard BAILLOUD, Universalis, Jean GUILAINE, Michèle JULIEN, Bruno MAUREILLE, Michel ORLIAC, Alain TURQ
    • 21 406 mots
    • 22 médias
    ...même et à Avdeevo, mais jusqu'ici leur véritable organisation n'a pas encore été comprise. Les habitations à trois foyers de Pushkari (Ukraine) et de Pincevent (Seine-et-Marne), de dimensions plus modestes, sont plus directement compréhensibles. Il a pu être démontré à Pincevent que la structure était...

Voir aussi