DELANOË PIERRE (1918-2006)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Parolier français, auteur de quelque 4 000 chansons. De son véritable nom Pierre Charles Napoléon Leroyer. Il dépose en 1948 sa première chanson à la Sacem, dont il sera trois fois président du conseil d'administration (1984-1986, 1988-1990, 1992-1994). En 1953, Gilbert Bécaud et Delanoë composent ensemble Mes mains. Delanoë devient le parolier attitré de Bécaud, pour qui il compose Le Jour où la pluie viendra (1957), Nathalie (1964), L'Orange (1964), Et maintenant (1961), La Solitude ça n'existe pas (1970)... De 1955 à 1960, il occupe avec Lucien Morisse le poste de directeur de la programmation de la station radiophonique Europe no 1 ; le titre d'une de ses chansons pour Bécaud, Salut les copains (1957), deviendra le nom d'une célèbre émission de radio sur cette antenne. Il sait prendre le virage yé-yé, adaptant des chansons américaines pour Petula Clark (Hello Dolly, 1964), Nancy Holloway (T'en vas pas comme ça, 1963), en écrivant pour France Gall (Ne sois pas si bête, 1964), en adaptant Bob Dylan pour Hugues Aufray, dans l'album Aufray chante Dylan (1965). Il écrit pour Michel Delpech (Inventaire 66, 1966), Joe Dassin (Les Champs-Élysées, 1969), Gérard Lenorman (La Ballade des gens heureux, 1975), Michel Sardou (Le France, 1975 ; La Java de Broadway, 1977). Delanoë a écrit, avec Louis Amade, les paroles de L'Opéra d'Aran de Gilbert Bécaud, sur un livret de Jacques Emmanuel (1962).

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« DELANOË PIERRE - (1918-2006) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 janvier 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-delanoe/