BROUSSEL PIERRE (1575 env.-1654)

Conseiller au parlement de Paris en 1637, Pierre Broussel n'est entré dans l'histoire que parce qu'apparemment il a été considéré comme un des chefs de la Fronde. Très populaire, menant un train de vie modeste, il se fait le porte-parole de l'opposition parlementaire contre les édits de Mazarin. Son arrestation, le 26 août 1648, suscite une émeute : il est relâché au bout de deux jours. Son rôle réel s'arrête là. Certes le parlement le nomme gouverneur de la Bastille en 1649 ; il est même élu en juillet 1652 prévôt des marchands de Paris, mais l'élection est déclarée nulle par arrêt du Conseil. Il démissionne de ce poste avant la fin de l'année 1652. Il existe une disproportion énorme entre la valeur très discutable de l'homme et son bref rôle politique. Honnête sans doute, Pierre Broussel n'apparaît pas dans l'histoire comme un homme de grande envergure politique.

— Jean MEYER

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • Jean MEYER : professeur à la faculté des lettres et sciences humaines de Rennes

Classification

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • FRONDE

    • Écrit par Victor-Lucien TAPIÉ
    • 2 813 mots
    ...un coup d'éclat. Le 26 août, profitant d'un Te Deum célébré à Notre-Dame pour la victoire que le prince de Condé venait de remporter sur les Espagnols à Lens,elle fit arrêter un conseiller du parlement, très estimé dans son quartier et l'un des plus ardents opposants : Pierre Broussel.

Voir aussi