VERDELOT PHILIPPE (1470?-? 1551)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Compositeur français né à Caderousse, près d'Orange, surtout célèbre comme madrigaliste dans un genre dont il fut l'un des créateurs. On sait peu de chose de sa vie ; il vécut à Florence (maître de chapelle à San Giovanni, 1523-1525), à Rome (sans doute de 1529 à 1533), puis certainement à Venise (1533-1542), dates approximatives extrêmes de composition de la plupart de ses madrigaux. Il semble avoir terminé ses jours à Florence, où ses derniers manuscrits peuvent être datés de 1545 à 1547. Ses œuvres religieuses manifestent son respect pour la modalité et dénotent une influence de Josquin (trois messes, quatre-cinq voix ; neuf hymnes, quatre-cinq voix ; deux Magnificat, quatre voix ; un Te Deum, quatre voix ; des Lamentations, cinq voix ; quatre-vingt-un motets, de quatre à sept voix). C'est cependant dans la composition de madrigaux italiens qu'il dévoile tout son talent. On en connaît cent treize de quatre à six voix et trente en tablature ; il écrivit aussi quatre chansons (cinq-six voix). Les premiers madrigaux sont encore proches de la frottola par leur homorythmie presque rigoureuse et de longues tierces parallèles.

Après 1535, surtout, Verdelot introduit une expression nouvelle : style imitatif, léger chromatisme (cf. l'ampleur de la plainte dans Ultimi miei suspiri, l'un de ses chefs-d'œuvre). C. Bartoli (1503-1572) écrivait : « Il y a là du facile, du grave, du gentil, du compatissant, du preste, du lent, du bénin, de l'irrité, du fugué selon le caractère des paroles. » Signes de sa renommée, Willaert transcrivit pour le luth vingt-deux de ses madrigaux, suivi en cela et plus tard par Gintzler ; Cabezón en choisit aussi quelques-uns (tablature de harpe, clavier et vihuela) ; son nom figure également dans la tablature pour clavier de Jean de Lublin.

—  Pierre-Paul LACAS

Écrit par :

  • : psychanalyste, membre de la Société de psychanalyse freudienne, musicologue, président de l'Association française de défense de l'orgue ancien

Classification

Autres références

«  VERDELOT PHILIPPE (1470?-? 1551)  » est également traité dans :

ARCADELT JACQUES (1505 env.-1568)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 438 mots

Musicien franco-flamand, un des premiers grands madrigalistes, avec C. Festa et P. Verdelot. Il fut peut-être l'élève de Josquin Des Prés et certainement celui de Verdelot qu'il fréquenta notamment vers 1530 à la cour des Médicis et avec lequel il fit le voyage de Lyon, en compagnie d'un autre musicien français, Jean Conseil (1498-1535). Il retourna à Florence en 1532, mais il quitta cette ville a […] Lire la suite

Pour citer l’article

Pierre-Paul LACAS, « VERDELOT PHILIPPE (1470?-? 1551) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/philippe-verdelot/