CRUZ PENÉLOPE (1974- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Née le 28 avril 1974 à Madrid, Penélope Cruz Sánchez grandit en dehors de la capitale. Apprenant le ballet pendant neuf ans au Conservatoire national espagnol, la jeune fille suit également une formation intensive en danse classique et en modern jazz avant d'aller étudier l'art dramatique à New York. À l'âge de quinze ans, elle remporte un concours de beauté organisé par une agence de mannequins et commence à faire quelques apparitions dans des clips vidéo ainsi qu'à la télévision espagnole. Elle obtient ses premiers rôles au cinéma dans El Laberinto griego (achevé en 1991, mais sorti sur les écrans deux ans plus tard seulement) et Jamón, Jamón (1992, Jambon, Jambon). La jeune Penélope Cruz attire l'attention du public avec Belle Époque (1992) ; récompensé par l'oscar du meilleur film étranger, ce film raconte comment, en 1931, un vieil homme et ses quatre charmantes filles recueillent un déserteur. L'actrice va atteindre la notoriété en travaillant à de nombreuses reprises avec le réalisateur espagnol Pedro Almodóvar, notamment dans Carne trémula (1997, En chair et en os), Todo sobre mi madre (1999, Tout sur ma mère), Volver (2006), Los Abrazos rotas (2009, Étreintes brisées) et Los Amantes pasajeros (Les Amants passagers, 2013).

Son premier film en anglais, Talk of Angels (1998), achevé en 1994, ne sortira en salle que quelques années plus tard. Penélope Cruz apparaît dans le western contemporain The Hi-Lo Country de Stephen Frears (1998) et s'impose rapidement comme une grande actrice hollywoodienne. Elle tourne ensuite dans la comédie romantique Woman on Top (2000, Woman on top. Amour, piments et bossa nova) et donne la réplique à Matt Damon dans All the Pretty Horses (2000, De si jolis chevaux), adaptation du roman de Cormac McCarthy. Elle joue ensuite au côté de Johnny Depp dans Blow (2001), film inspiré de la vie de George Jung, le plus grand trafiquant de drogue des États-Unis dans les années 1970. En 2001, l'actrice figure, au côté de Tom Cruise, en tête d'affiche de Van [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages





Classification


Autres références

«  CRUZ PENÉLOPE (1974- )  » est également traité dans :

DOULEUR ET GLOIRE (P. Almodóvar)

  • Écrit par 
  • René MARX
  •  • 992 mots
  •  • 1 média

L’affiche de Huit et demi de Federico Fellini orne un mur du bureau de Mercedes, celle qui est à la fois l’agente, l’amie et la protectrice de Salvador, le cinéaste protagoniste de Douleur et G loire . Comme le Guido de Fellini, Salvador est un cinéaste en panne. En panne d’inspiration, d’élan vital, en panne de sentiments. Sans énergie ni amour, il oscille entre regrets et mauvaise santé. Dès qu […] Lire la suite

VOLVER (P. Almodóvar)

  • Écrit par 
  • Frédéric STRAUSS
  •  • 1 018 mots

Au fil d'une carrière commencée au début des années 1980, Pedro Almodóvar n'a cessé de manifester un désir toujours plus impérieux : faire œuvre personnelle, mais aussi être un cinéaste populaire. Cette double ambition avait été quelque peu mise à mal par La Mauvaise Éducation (2004), puzzle mental construit autour d'un personnage de cinéaste en crise, qui fascina bien des spectateurs, mais en d […] Lire la suite

Pour citer l’article

« CRUZ PENÉLOPE (1974- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/penelope-cruz/