LANDOWSKI PAUL (1875-1961)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Paul Landowski s’inscrit dans la sculpture française de tradition néo-classique en réaction aux avant-gardes de la première moitié du xxe siècle. Certains de ses monuments comptent parmi les plus célèbres au monde : Le Christ rédempteur (1931) de Rio de Janeiro et la statue de Sun Yat-sen (1930) à Nankin accueillent chaque jour des milliers de visiteurs, alors que lui-même reste peu connu. Un paradoxe qui manifeste qu’une œuvre sculpturale inscrite dans l’espace public est d’une nature spécifique.

Un art monumental

Paul Landowski naît en 1875 à Paris. Après des études secondaires au cours desquelles il se lie d’amitié avec Henri Barbusse, sa vocation précoce l’oriente en 1895 vers l’École des beaux-arts dans l’atelier de Louis-Ernest Barrias. En 1900, son David combattant remporte le premier grand prix de Rome et lui permet d’être pendant quatre ans pensionnaire de la Villa Médicis. Là, il se familiarise avec l’Italie antique et celui de la Renaissance. Son envoi de Rome, Le Rhapsode, est présenté au Salon des artistes français en 1906. À son retour il s’installe à Boulogne-Billancourt. Dès cette époque, il conçoit son projet majeur, demeuré inachevé : Le Temple de l’Homme. Il voyage en Afrique du Nord d’où il rapporte des images fortes qu’il utilise maintes fois. Il reçoit des commandes tant de l’État que de particuliers. Il achève avec Henri Bouchard Le Mur de la Réformation à Genève en 1917, quittant ainsi pour quelques mois la section de camouflage où il avait été enrôlé pendant la Première Guerre mondiale. Sa participation exceptionnelle à l’exposition des Arts décoratifs de 1925, où il montre un élément de son Temple (Le Héros), fait événement.

Bill of Rights de 1689

Bill of Rights de 1689

photographie

Quoiqu'il en coûte de l'admettre en France, la première Déclaration des droits de l'époque moderne est anglaise et précède exactement de cent ans la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen. Imposée aux nouveaux souverains Guillaume III d'Orange et Marie II Stuart, elle constitue... 

Crédits : AKG

Afficher

Professeur à l’École des beaux-arts et à l’académie Julian, il se [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : professeur agrégée de philosophie, docteur en sciences de l'éducation, secrétaire générale de l'association des Amis du musée Landowski, retraitée de l'université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Élisabeth CAILLET, « LANDOWSKI PAUL - (1875-1961) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-landowski/