BASTID PAUL (1892-1974)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Fils d'Adrien Bastid, député du Cantal petit-fils de Paul Devès, sénateur du même département et ministre de Gambetta, Paul Bastid mène parallèlement deux brillantes carrières, universitaire et politique. Ancien élève de l'École normale supérieure, il obtient les titres de docteur ès lettres, ès sciences politiques et économiques, ès sciences juridiques et passe brillamment les agrégations de philosophie et de droit public. Cependant, très jeune il se sent attiré par la politique.

Après avoir essuyé un premier échec en 1919, il est élu député du Parti radical dans le Cantal lors de la victoire du Cartel des gauches en 1924 ; il conservera ce mandat jusqu'en 1940 et siégera ensuite à l'Assemblée nationale comme député de Paris jusqu'en 1951.

Conseiller général de son département, puis président du Conseil général, il est porté, le 21 février 1934, à la présidence de la commission des Affaires étrangères de la Chambre, en remplacement d'Édouard Herriot devenu ministre d'État. Sa haute culture, sa connaissance de la langue allemande, qu'il parle avec une pureté remarquable, l'expérience de nombreux voyages à travers l'Europe lui permettent d'aborder à ce poste les problèmes les plus complexes. Il se penche sur presque toutes les grandes questions internationales tout en tenant par ailleurs la rubrique de la vie internationale à La Dépêche. Car cet homme politique se double d'un brillant journaliste. En 1936, il est nommé ministre du Commerce du premier gouvernement du Front populaire formé par Léon Blum et il se fait partisan du retour méthodique à la stabilité des monnaies. Responsable de l'Exposition internationale de Paris, il contribue, par son action méthodique et efficace, au succès de cette manifestation. Ayant refusé de prendre part au vote donnant la délégation des pouvoirs au maréchal Pétain le 10 juillet 1940, il est révoqué de son mandat d [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Paul MORELLE, « BASTID PAUL - (1892-1974) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-bastid/