PASTOUREAUX

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Membres d'un mouvement populaire d'allure hérétique qui se développa au xiiie et réapparut au xive siècle. En 1251, un homme qu'on appelle Maître Jacques de Hongrie se met à prêcher en Picardie, prétendant avoir reçu la mission de rassembler des gens d'humble origine pour libérer la Terre sainte et le roi emprisonné.

Il réussit à réunir rapidement plusieurs milliers de jeunes paysans et bergers. Cette armée s'établit d'abord à Amiens, où Maître Jacques devient le maître absolu de la ville. Il déclare qu'il a le pouvoir d'absoudre toutes sortes de péchés et s'attaque au clergé avec véhémence. D'Amiens, il dirige ses partisans vers Paris. La reine Blanche de Castille, espérant que les pastoureaux vont reconquérir la Terre sainte, reçoit Maître Jacques, qui exerce une impression très favorable sur elle. Après avoir quitté Paris, où celui-ci revendiqua tous les pouvoirs spirituels et persécuta sans pitié les prêtres, l'armée se divise en trois corps, dont le principal se dirige vers Orléans et les deux autres vers Bourges et vers la Bretagne.

À Orléans, Maître Jacques, traité d'hérétique par un enfant, se venge sur le clergé. À Tours, les scènes de violence se répètent : églises profanées, moines injuriés. Finalement, l'armée de Jacques est écrasée. Le corps de Bourges est, lui aussi, anéanti par des milices bourgeoises entre Morthomiers et Villeneuve-sur-Cher. Seul un petit groupe de pastoureaux peut se sauver en passant la Manche. Ces survivants commencent à marcher sur Londres avec des Anglais qui s'allient à eux ; mais leur chef est assassiné et eux-mêmes condamnés à faire un pèlerinage en Terre sainte.

En 1320, le mouvement renaît en Normandie, animé par deux anciens ecclésiastiques qui prétendent que Dieu a choisi les pauvres bergers pour libérer la Terre sainte. Ce groupe est caractérisé par un fort antisémitisme. Arrivant dans une ville, ses membres essaient d'abord de convertir les Juifs ; si ces derniers refusent le baptême, ils sont massacrés immédiatement. Les pastoureaux se dirigent vers le midi de la France, où ils tuent cent vingt-cinq juifs à Castelsarrasin et cent quinze à Château-Narbonnais. À Verdun-sur-Garonne, cinq cents juifs choisissent la mort volontaire avant leur arrivée. Quand la secte se décide à marcher sur Avignon, le pape Jean XXII fait échec à ses exactions. Finalement, le sénéchal de Carcassonne disperse les pastoureaux, qui s'enfuient vers Aigues-Mortes.

—  Edina BOZOKY

Écrit par :

Classification


Autres références

«  PASTOUREAUX  » est également traité dans :

ANTISÉMITISME

  • Écrit par 
  • Esther BENBASSA
  •  • 12 225 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Le resserrement de l'étau »  : […] Les années 1320-1321 voient déferler une croisade de pauvres, essentiellement des bergers, la croisade dite « des pastoureaux ». Elle donne lieu à des persécutions et des massacres de juifs dans le Midi, puis en Touraine et dans le Berry, où ces derniers sont accusés, avec les lépreux, d'empoisonner les puits. En 1336 et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antisemitisme/#i_20928

MILLÉNARISME

  • Écrit par 
  • Jacques LE GOFF
  •  • 3 431 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Du christianisme primitif au Moyen Âge occidental »  : […] l'empereur Baudouin de Constantinople en Flandre et Hainaut en 1224-1225 ; le Maître de Hongrie qui, en 1251, fut le chef, en France, du mouvement des « pastoureaux ». Dans tous les cas, la répression du pouvoir ecclésiastique et du pouvoir laïc s'abattit sur ces mouvements ; les chefs furent exécutés et leurs « églises » éphémères se désagrégèrent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/millenarisme/#i_20928

PHILIPPE V LE LONG (1294-1322) roi de France (1316-1322)

  • Écrit par 
  • Claude GAUVARD
  •  • 459 mots

Frère de Louis X, deuxième fils de Philippe le Bel et de Jeanne de Navarre, Philippe V prend le pouvoir dans des conditions douteuses. En attendant la naissance de Jean Ier, il se déclare aussitôt régent du royaume et devient roi à la mort de ce dernier. Lettré, il a le sens du pouvoir. Son esprit de décision l'emporte sur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philippe-v-le-long/#i_20928

Pour citer l’article

Edina BOZOKY, « PASTOUREAUX », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/pastoureaux/