ORCHIDALES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Sous-familles et tribus

On distingue deux sous-familles : les Cypripédioïdées et les Orchidioïdées.

Cypripédioïdées

Les Cypripédioïdées, Orchidacées primitives, sont bistaminées ; leurs anthères ne touchent pas le stigmate, dont les trois lobes sont réceptifs (il n'y a pas de rostellum) ; les grains de pollen sont libres ; l'ovaire est triloculaire et le labelle a la forme d'un sabot. Ce groupe est peu nombreux (6 genres et environ 150 espèces). Le genre Paphiopedilum (de l'Himalaya à la Nouvelle-Guinée) comprend quelque 50 espèces à grandes fleurs étranges, marbrées et veinées de couleurs vives et variées. Le genre Cypripedium (50 espèces) est représenté dans tout l'hémisphère Nord : C. calceolus (« sabot-de-Vénus », labelle jaune, autres pièces périanthaires brunes), eurasiatique, est la seule espèce vivant en Europe ; C. reginae (labelle rosé, autres pièces blanches) est nord-américain.

Paphiopedilum

Photographie : Paphiopedilum

Toutes les espèces (une cinquantaine, originaires de l'Inde et de l'Asie du Sud-Est) du genre Paphiopedilum Pfitzer (famille des Orchidaceae) sont protégées car menacées de disparition. Elles sont nommées, comme celles du genre voisin Cypripedium L.., «sabots-de-Vénus», en raison de la... 

Crédits : E. Bertaggia/ De Agostini/ Getty Images

Afficher

Orchidioïdées

Les Orchidioïdées sont plus spécialisées. Leurs fleurs sont monostaminées ; l'anthère repose sur un lobe stigmatique (rostellum), les deux autres lobes étant seuls réceptifs ; le pollen est agglutiné, l'ovaire uniloculaire. Cette énorme sous-famille comprend trois tribus : Néottiées, Orchidées, Épidendrées.

Chez les Néottiées, toutes terrestres et rhizomateuses, les pollinies, basitonées, sont granuleuses, sans caudicule. Cette tribu est représentée dans le monde entier. Les genres Cephalanthera, Epipactis, Listera, Spiranthes, Goodyera, Limodorum, Neottia appartiennent à la flore d'Europe. Limodorum et Neottia, presque sans chlorophylle, à feuilles atrophiées, sont des mycotrophes stricts.

Les Orchidées sont toutes terrestres ; leur appareil souterrain est généralement formé de racines tubérisées ; leurs pollinies, basitonées, friables mais cohérentes, comportent un caudicule. Cette tribu est surtout représentée dans l'Ancien Monde ; les genres les plus importants (Habenaria, Disa, Satyrium) sont tropicaux. Le genre Orchis (100 espèces, dont une trentaine fort communes en Europe) couvre une aire très vaste dans l'hémisphère Nord (Eurasie, Afrique du Nord, Amérique du Nord). De nombreux autres genres moins importants (Ophrys, Platanthera, Serapias, etc.) sont propres à l'Ancien Monde et bien représentés en Europe. Les Epipogium sont des mycotrophes stricts, sans chlorophylle.

Les Épidendrées sont terrestres (tubercules ou rhizomes) ou, surtout, épiphytes ; leurs pollinies, acrotonées, compactes, ne différencient pas de caudicule. Elles comprennent d'immenses genres épiphytes : Bulbophyllum (2 000 espèces), pantropical ; Dendrobium (1 500 espèces), indomalais ; Pleurothallis (1 000 espèces) et Epidendrum (800 espèces), américains. Beaucoup d'autres genres épiphytiques, moins riches, soit néotropicaux (Amérique), soit paléotropicaux (Ancien Monde), sont célèbres par la beauté de leurs fleurs. À la minorité des Épidendrées terrestres appartiennent les rares espèces qui vivent hors des régions chaudes : la flore d'Europe comprend un Liparis, deux Malaxis et un mycotrophe strict, sans chlorophylle, Corallorhiza trifida, toutes plantes peu communes, grêles, délicates, de stations humides.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages

Médias de l’article

Orchidées : types floraux

Orchidées : types floraux
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Paphiopedilium : fleur

Paphiopedilium : fleur
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Positions des anthères

Positions des anthères
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Orchis maculata : fleur et mécanisme de pollinisation

Orchis maculata : fleur et mécanisme de pollinisation
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Afficher les 8 médias de l'article


Écrit par :

  • : horticulteur-orchidéiste, membre associé du Muséum national d'histoire naturelle, membre d'honneur de la Bromeliard Society des États-Unis
  • : professeur honoraire à l'université de Paris-XI

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Marcel LECOUFLE, Georges MANGENOT, « ORCHIDALES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/orchidales/