ŒCOLAMPADE JOHANNES HAUSSCHEIN dit (1482-1531)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Réformateur de Bâle, humaniste érudit et pondéré, Œcolampade fait des études de droit et de théologie à Bologne et à Heidelberg, où il subit l'influence humaniste et mystique de Wimpfeling. Après 1510, il concilie son activité de prédicateur avec des études à Tübingen et auprès de Reuchlin. En 1515, il collabore avec Érasme à l'édition du Nouveau Testament. En 1518, il est nommé prédicateur à Bâle, puis à Augsbourg où il est pris dans le tourbillon suscité par les écrits de Luther. Il se retire deux ans dans un couvent de religieuses de Sainte-Brigitte en Bavière. En 1522, il rejoint le groupe d'humanistes réunis à l'Ebernburg autour de Sickingen et où se trouve Bucer.

Œcolampade retourne ensuite à Bâle, où il s'impose peu à peu comme le chef du mouvement évangélique. Plus pasteur qu'homme d'État, il entretient l'évolution dans le sens de la Réforme, avant d'organiser celle-ci et de la consolider. En 1523, il entreprend des commentaires bibliques à l'université ; en 1525, devenu prêtre à Saint- Martin, il achemine avec prudence la ville vers l'adoption de la Réforme, qui est instaurée officiellement en 1529. Œcolampade devient alors pasteur de la cathédrale et chef de l'Église bâloise. Comme créateur de l'ordonnance ecclésiastique et liturgique de Bâle, qui confie de larges pouvoirs à l'autorité civile, il est un précurseur de Calvin. Soucieux de discipline, il crée des presbytères laïcs. Il se sépare des luthériens par une conception spiritualiste de la Cène.

Son rayonnement a largement dépassé Bâle : il dirige le parti protestant aux disputes de Bade (1526) et de Berne (1528) et participe au Colloque de Marburg (1529). Il prend une part active à l'implantation de la Réforme à Ulm, à Memmingen et à Biberach. Œcolampade a laissé, comme exégète et patrologue de talent, une œuvre importante, notamment des traductions des Pères et des commentaires des prophètes.

—  Bernard VOGLER

Écrit par :

  • : docteur ès lettres, professeur d'histoire de l'Alsace à l'université de Strasbourg-II

Classification


Autres références

«  OECOLAMPADE JOHANNES HAUSSCHEIN dit (1482-1531)  » est également traité dans :

RÉFORME

  • Écrit par 
  • Bernard VOGLER
  •  • 8 460 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les Réformes zwinglienne et bucérienne »  : […] Gall, en 1529 Bienne, Schaffhouse et Mulhouse. La même année, les bourgeois de Bâle où Œcolampade répandait depuis 1522 les idées nouvelles avec modération, renversèrent le Conseil et imposèrent la Réforme. L'humaniste Œcolampade, dans l'organisation de l'Église bâloise, s'inspira du modèle zurichois […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reforme/#i_13462

Pour citer l’article

Bernard VOGLER, « ŒCOLAMPADE JOHANNES HAUSSCHEIN dit (1482-1531) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/oecolampade/