NATHAN

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le personnage principal qui porte ce nom — abrégé de natan-Yah, « Yahvé a donné » — est le prophète dont, selon la tradition biblique, l'influence fut grande à la cour de David. C'est lui qui adressa au roi de vigoureux reproches lorsque celui-ci fit tuer l'époux de Bethsabée, Urie le Hittite (II Samuel, xii, 1-12) ; c'est lui aussi qui fit imposer la succession de Salomon (I Rois, i, 11-42). Selon I Chroniques, xxix, 29, il écrivit une histoire de David, et selon II Chroniques, ix, 29, une histoire de Salomon.

Cette figure est le reflet de celles des grands prophètes israélites du ~ viiie siècle : dans le message de Nathan, la dimension religieuse et la dimension éthique se croisent, mais elles ont beaucoup moins de relief que la dimension politique.

Le prophète est connu surtout par ladite « prophétie de Nathan », dans II Samuel, vii. C'est là que son nom est pour la première fois mentionné. Cet oracle est construit sur l'opposition suivante : David ne fera pas une maison (c'est-à-dire un temple) à Yahvé, mais Yahvé fera une maison (c'est-à-dire une dynastie) à David. C'est la promesse de la permanence de la lignée davidique sur le trône d'Israël. Ce texte, en vers à l'origine, est le premier d'une suite d'oracles messianiques qui proclament le Messie comme descendant de David. Les Actes des Apôtres, ii, 30-31, l'interpréteront dans le sens d'une prophétie de la résurrection du Christ.

—  André PAUL

Écrit par :

Classification

Les derniers événements

6 février 2018 Chine. Annulation des peines de prison des meneurs de la « révolution des parapluies » à Hong Kong.

Nathan Law et Alex Chow – ceux-ci avaient été libérés sous caution en octobre 2017. […] Lire la suite

17 août 2017 Chine. Condamnation à des peines de prison ferme de trois protestataires hongkongais.

Nathan Law sont respectivement condamnés à six, sept et huit mois de prison ferme. Premier élu, en septembre 2016, du parti Demosistō – dont Joshua Wong est le secrétaire général –, Nathan Law avait été destitué de son mandat en juillet pour avoir prêté serment de façon irrégulière. Ces condamnations suscitent la colère de centaines de sympathisants […] Lire la suite

24 avril 2008 France – Espagne. Cession d'Éditis à l'espagnol Planeta

Nathan, Bordas, Le Robert, Robert Laffont, Plon. Cet achat du numéro deux français de l'édition, pour un coût un peu supérieur à 1 milliard d'euros, doit permettre à Planeta de devenir le huitième éditeur mondial en termes de chiffre d'affaires.  […] Lire la suite

1er-26 mai 2005 Israël – Autorité palestinienne. Dissensions autour de l'évacuation de Gaza et visite de Mahmoud Abbas à Washington

Nathan Chtcharanski, ancien dissident soviétique, démissionne du gouvernement pour protester contre le projet de retrait israélien de la bande de Gaza. Le 5 se tient la dernière vague d'élections municipales partielles dans les territoires palestiniens, après celles de décembre 2004 et de janvier 2005. Le Fatah l'emporte, mais le Hamas confirme sa  […] Lire la suite

23-31 octobre 2002 France. Vente de Vivendi Universal Publishing

Nathan, Robert Laffont, La Découverte...), Vivendi Universal Publishing (V.U.P.), pour 1,25 milliard d'euros, à Natexis Banques populaires agissant au nom du groupe Lagardère. Les deux autres candidats étaient associés à des fonds d'investissements américains. Déjà propriétaire d'Hachette, Lagardère passe ainsi du deuxième au premier rang français  […] Lire la suite

Pour citer l’article

André PAUL, « NATHAN », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 septembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/nathan/