NATHAN

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le personnage principal qui porte ce nom — abrégé de natan-Yah, « Yahvé a donné » — est le prophète dont, selon la tradition biblique, l'influence fut grande à la cour de David. C'est lui qui adressa au roi de vigoureux reproches lorsque celui-ci fit tuer l'époux de Bethsabée, Urie le Hittite (II Samuel, xii, 1-12) ; c'est lui aussi qui fit imposer la succession de Salomon (I Rois, i, 11-42). Selon I Chroniques, xxix, 29, il écrivit une histoire de David, et selon II Chroniques, ix, 29, une histoire de Salomon.

Cette figure est le reflet de celles des grands prophètes israélites du ~ viiie siècle : dans le message de Nathan, la dimension religieuse et la dimension éthique se croisent, mais elles ont beaucoup moins de relief que la dimension politique.

Le prophète est connu surtout par ladite « prophétie de Nathan », dans II Samuel, vii. C'est là que son nom est pour la première fois mentionné. Cet oracle est construit sur l'opposition suivante : David ne fera pas une maison (c'est-à-dire un temple) à Yahvé, mais Yahvé fera une maison (c'est-à-dire une dynastie) à David. C'est la promesse de la permanence de la lignée davidique sur le trône d'Israël. Ce texte, en vers à l'origine, est le premier d'une suite d'oracles messianiques qui proclament le Messie comme descendant de David. Les Actes des Apôtres, ii, 30-31, l'interpréteront dans le sens d'une prophétie de la résurrection du Christ.

—  André PAUL

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

André PAUL, « NATHAN », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/nathan/