NANAHUATZIN

À l'origine des temps, les dieux, pour éclairer le monde, se réunissent à Teotihuacán. Ils allument un grand brasier et demandent deux volontaires pour devenir la Lune et le Soleil. Nanahuatzin se présente : il est petit, bossu, pustuleux, ses armes sont en bois et ses ornements en papier. En même temps, Teccuciztecatl, « Celui du coquillage marin », se propose. Il est superbe, ses armes sont en obsidienne et ses ornements sont en jade. Teccuciztecatl s'avance le premier ; mais devant le brasier, effrayé, il recule quatre fois. Nanahuatzin, son tour venu, s'y précipite sans hésiter et devient le Soleil. Honteux, Teccuciztecatl se jette à son tour dans le feu et devient la Lune. Pour le punir de sa couardise, les autres dieux lui lancent un lapin à la face. C'est pourquoi, aujourd'hui encore, les Indiens voient un lapin dans les taches qui obscurcissent la Lune.

Mais ces deux astres nouveaux sont morts et sans mouvement. Alors, pour animer le monde, les dieux décident de se sacrifier aussi et se jettent, un par un, dans le feu. C'est le premier sacrifice, celui que commémoreront tous les sacrifices humains ultérieurs destinés à nourrir, et donc à maintenir en mouvement, les deux astres primordiaux, le Soleil et la Lune. Dans la mythologie aztèque, Nanahuatzin apparaît comme « doublet » du dieu solaire, Quetzalcóatl.

Sacrifice humain chez les Aztèques

Sacrifice humain chez les Aztèques

photographie

Destiné à assurer la marche du monde, le sacrifice humain, souvent pratiqué par arrachage du cœur, était un élément central de la religion aztèque. Codex mexicain, parchemin. Biblioteca nazionale centrale, Florence. 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

—  Anne FARDOULIS

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Anne FARDOULIS, « NANAHUATZIN », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/nanahuatzin/