KROUPSKAÏA NADEJDA KONSTANTINOVNA (1869-1939)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Née à Saint-Pétersbourg, Nadejda Konstantinovna Kroupskaïa, fille de militaire, doit interrompre ses études à l'âge de quatorze ans à la suite de la mort de son père. Tolstoïenne convaincue, elle enseigne de 1891 à 1896 dans une école du dimanche et donne des cours du soir aux travailleurs. C'est à cette époque qu'elle découvre le marxisme et devient une militante active. Elle est parmi les fondateurs de l'Union de lutte pour la libération de la classe ouvrière. Elle y fait la rencontre de Lénine. Arrêtée au cours des grèves de 1896, condamnée à six mois de prison et trois ans de déportation en Sibérie, Kroupskaïa épouse Lénine. Dès lors, sa vie suivra fidèlement celle du dirigeant révolutionnaire. En 1901, elle émigre avec Lénine à Munich, puis à Londres. De retour en Russie de 1905 à 1908, le couple s'exile à nouveau. Kroupskaïa, tout en étant l'une des collaboratrices les plus efficaces de Lénine, se consacre plus particulièrement aux problèmes pédagogiques et à l'organisation de l'enseignement réellement formateur que devra promouvoir un État prolétarien.

Après octobre 1917, membre du collège du commissariat du peuple (équivalent d'un ministère) à l'Instruction, elle participe à l'organisation de la Fédération des femmes, à celle des mouvements de jeunesse soviétiques. Désorientée par la disparition de Lénine en 1924 et par les luttes politiques au sein de la direction du Parti communiste, Nadejda Kroupskaïa, dont les relations tant personnelles que politiques avec Staline s'étaient fortement dégradées au cours de la maladie de Lénine (1922-1923), est cantonnée peu à peu par le secrétaire général du parti dans un rôle purement honorifique. Elle est membre du comité central en 1927, et, en 1929, commissaire adjoint à l'Instruction. Mais, dès 1926, elle confie : « Si Volodya [Lénine] était vivant, il serait maintenant en prison », et elle est membre de l'Opposition unifiée avec Kamenev et Zinoviev. Après la capitulation de ces derniers, [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Paul CLAUDEL, « KROUPSKAÏA NADEJDA KONSTANTINOVNA - (1869-1939) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/nadejda-konstantinovna-kroupskaia/